La MP crée une cellule de coordination électorale

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*L’Autorité morale de la Majorité Présidentielle, Joseph Kabila Kabange  Président de la République, Chef de l’Etat , a reçu hier dans sa ferme privée de Kingakati, les membres du bureau politique, à savoir les présidents des partis politiques, ainsi que les présidents des groupes parlementaires, sans oublier quelques délégués au dialogue. Il a été question d’évaluer l’évolution du dialogue. A l’occasion, Joseph Kabila a instruit les membres de la MP de s’organiser à tous égards sur les plans stratégique, politique, matériel, financier et communicationnel. C’est ainsi qu’il a été décidé la mise en place d’une cellule de coordination électorale de la MP, avec comme rôle d’aider les partis politiques de la MP, à disposer d’un schéma clair, des moyens suffisants pour gagner les élections à venir

*Au sujet du dialogue  national et inclusif, le Secrétaire général de la MP a précisé qu’ils vont contribuer efficacement pour que ces assises prennent fin le plus tôt possible, c’est-à-dire la semaine prochaine. Aubin Minaku promet que là où il y a eu des malentendus, ils vont vite lever des options pour que tout  celui qui est de bonne foi puisse signer l’accord. Tout en reconnaissant qu’il y a eu quelques points de divergence entre la Majorité Présidentielle et l’opposition, il rassure que  ces zones d’ombre seront levés et  aujourd’hui, au plus tard mardi, le dialogue peut atterrir en douceur

Hier dimanche, dans sa ferme privée de Kingakati, dans la commune de Maluku, ville province de Kinshasa, l’Autorité morale de la Majorité Présidentielle, Joseph Kabila Kabange à reçu les membres du bureau politique, à savoir les présidents des partis politiques qui remplissent les critères de la Charte, ainsi que les présidents des groupes parlementaires. Au delà de ces membres du bureau politique, il y a eu aussi quelques  délégués au dialogue qui ont pris part aux travaux. Il a été question d’évaluer l’évolution du dialogue.

Lors de la restitution de cette réunion, le président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité Présidentielle a indiqué que les membres se sont posé plusieurs questions, notamment les suivantes : où en sommes-nous ? Que reste-t-il à faire et que doit faire la Majorité Présidentielle afin qu’elle puisse signer l’Accord ? « Pour nous de la Majorité Présidentielle, le dialogue doit incessamment clôturer ses travaux par un Accord. C’est la seule voie pour que nous puissions permettre à la République et au peuple d’organiser les élections par le biais de la CENI », dit-il, avant d’ajouter que les délégués de la MP ont évalué chaque thématique portée par le dialogue national inclusif et ont levé des options qui permettront au Facilitateur désigné par l’Union africaine et à tout le monde de pouvoir à l’unisson remettre au peuple un accord potable.

En même temps, ajoute-t-il,  l’Autorité morale a instruit avec insistance les membres du bureau politique afin que qu’ils puissent dès aujourd’hui s’organiser davantage par rapport aux élections. Parce que nous avions levé une option importante, déjà en 2006, c’est-à-dire  la voie démocratique et c’est à travers celle-ci que nous obtiendrons de nouveau le pouvoir,  de vouloir et de faire de la part du peuple congolais. Et pour y arriver, il faut s’organiser à tous égard sur le plan stratégique, purement politique, matériel, financier et communicationnel. C’est ainsi que l’Autorité morale a décidé aujourd’hui de la mise en place d’une « Cellule de coordination électorale de la Majorité Présidentielle ». Et dès aujourd’hui, tout le monde sera informé de la direction de cette cellule et de son organisation.

Du rôle de la Cellule

A ce sujet, Aubin Minaku a expliqué que les élections en République démocratique du Congo, ce n’est pas 30 millions, 1 millions ou 5 millions d’électeurs. C’est près de 45 millions d’électeurs. En Afrique, dit-il, ce n’est pas évident de trouver un autre électorat de cet ordre, même en Europe. C’est donc près de 45 millions d’électeurs sur une étendue de 2.345.000 km2 pour la Rdc. C’est une grosse machine électorale qui organise les élections. Ainsi, un parti politique national, une plate-forme nationale ne peut que s’organiser à temps et avec méthode, pas à pas pour prétendre gagner ces élections.

Voilà pourquoi le rôle de cette cellule est d’aider les partis politiques de la Majorité Présidentielle, dans le respect de l’identité de chacun, à l’unisson, à pouvoir disposer d’un schéma clair, des moyens suffisants pour pouvoir gagner les élections. « Si nous devons nous organiser maintenant, c’est parce que l’Autorité morale a réitéré sa volonté ferme d’organiser les élections dans ce pays, et rapidement, par le biais de la CENI. Nous nous focalisons sur les élections, mais en gérant la République », rassure le Secrétaire général de la MP, avant d’ajouter : comme l’essentiel du dialogue concerne les élections, allons-y et organisons-nous. C’est la raison pour laquelle il a été mis en place cette cellule. « Nous nous focalisons maintenant qu’aux  élections, rien que les élections, mais bien évidemment en gérant la République. Il lui appartiendra d’entrer dans les menus détails sur le plan organisationnel, afin que nous puissions l’emporter une fois de plus, après que nous aurons consulté le peuple », martèle-t-il.

Au sujet justement du dialogue, l’opinion constate qu’il s’étend en longueur, pendant que le projet d’accord a été distribué aux dialoguants pour amendement. A ce sujet, Aubin Minaku Ndjalandjoko a précisé qu’ils vont contribuer efficacement, afin que le dialogue prenne fin le plus tôt possible, c’est-à-dire  la semaine prochaine. « Là où il y a eu des malentendus, nous allons vite lever des options pour que tout celui qui est de bonne foi puisse signer l’accord. C’est vrai qu’il y a eu quelques points de divergences entre nous et l’opposition et ils seront levés. Dès aujourd’hui, au plus tard mardi, nous pouvons dire que le dialogue va atterrir dans ce grand pays », insiste-t-il.

Soulignons que la création d’une cellule  de coordination électorale est de nature à calmer ceux des Congolais qui doutent encore de la volonté de l’actuelle Majorité Présidentielle au pouvoir à organiser les élections, conformément aux options levées par les participants au dialogue à la Cité de l’Union africaine. C’est le moment pour les uns et les autres, surtout les membres de l’opposition anti-dialogue, de s’organiser, mieux de les préparer, pour ne pas crier par la suite à la fraude électorale. Autant se préparer aux élections, implanter le parti à travers les 26 provinces, 145 territoires pour prétendre diriger la République démocratique du Congo, plutôt que de  se mettre à préparer les contestations par voie de revendications sans lendemain.

(Jean-Marie Nkambua)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse