La Monusco se décide de soutenir la CENI

par -
0 177
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo prend l’engagement de soutenir le respect du calendrier électoral rendu public par Corneille Nangaa, président de la CENI depuis dimanche dernier.

La Monusco a organisé sa conférence de presse hebdomadaire  ce mercredi 8 novembre  en son  siège de la Commune de la Gombe à Kinshasa. Il a par ailleurs invité les acteurs politiques à prendre l’engagement en vue de travailler ensemble pour l’intérêt du pays. Compte tenu de la polémique tournant autour de la publication du calendrier par la CENI, cela continue à susciter des tensions néfastes chez ceux de l’opposition, ainsi que d’une partie de la population.

Au cours de cette conférence de presse, le représentant du secrétaire général de l’ONU en RDC, le nigérien Maman Sidikou a promis qu’il aura pour mission d’accompagner la CENI dans son processus d’organiser les élections d’ici la fin de l’année 2018.

Il a aussi exhorté tous les acteurs politiques à se mettre ensemble pour une bonne collaboration afin que ce nouveau calendrier soit scrupuleusement respecté.

S’agissant de la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 qui prévoit une transition en RDC; la Monusco appelle à une transition pacifique.

En outre, autre sujet a été évoqué au cours de ce face-à-face avec la presse. C’est la question des manifestations des tendances confondues et des  journées villes  mortes. Concernant cette préoccupation, la porte-parole de la Monusco Florence Marshall  a insisté sur les acteurs politiques congolais à faire preuve d’esprit de la responsabilité et que ces derniers doivent s’abstenir de tout propos de nature à générer des tensions.

Madame Florence s’est référée aux cas de meurtre, d’enlèvements et des viols qui se sont succédés dans la province du Sud-Kivu. Il sera ouvert dès demain jeudi 09 novembre, le début du procès des crimes contre l’humanité, meurtre et participation à un mouvement insurrectionnel de 18 accusés, dont un député provincial. Ce procès se déroulera dans le cadre d’audiences foraines qui va se clôturer en date du 26 novembre.

D’un sujet à un autre ; A Tshikapa, un exercice de vérification de l’âge de nouvelles recrues à la carrière militaire a été mené  par les forces armées congolaises et des membres de l’équipe spéciale des Nations Unies pour les enfants et les conflits armées en RDC. Cette opération vise à prévenir le recrutement de personnes n’ayant pas atteint l’âge de 18 ans au sein des FARDC.

Toujours dans  le compte rendu de l’actualité des Nations-Unies au pays, la semaine du 1er au 8 novembre : à BUNIA, la MONUSCO continue à soutenir des enfants ex-associés à des groupes armés et de survivants des violences sexuelles durant leur réintégration socio-économique à travers un projet de réduction de la violence communautaire.

Bref, la situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC reste fragile en raison des fréquentes attaques perpétrées par différents groupes armés contre les forces de défense et de sécurité. La force de la Monusco approuve qu’elle continue à remplir son mandat  de protection des populations dans les  zones en proie à la violence avec la mise en œuvre d’un dispositif sécuritaire fondé sur la flexibilité des troupes.

(Nephtalie Buamutala/Rtga World)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse