La ménopause: cause, symptôme et traitements

par -
0 516
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La production des œstrogènes et progestérone baisse et l’organisme féminin cesse de libérer des œufs avec le temps. La ménopause est la période qui marque l’interruption des menstruations de la femme et la fin de libération des œufs par les ovaires. On considère qu’une femme est ménopausée lorsqu’une année s’est écoulée sans menstruations. Le moment exact de la dernière menstruation d’une femme ne peut donc être précisé qu’en revenant sur les faits  passés. La ménopause survient vers 50 ans pour la plupart des femmes. La ménopause normale peut  tout aussi bien survenir entre 40 et 60 ans. Les dernières règles sont habituellement plus irrégulières et l’écoulement sanguin est plus faible. Par ailleurs, les règles de certaines femmes ne changent pas du tout. La ménopause prématurée existe aussi. Elle se produit avant l’âge de 40 ans et elle peut être causée par divers facteurs, comme l’abolition des ovaires, des facteurs endocriniens ou traitement contre le cancer. Certaines interventions médicales comme une hystérectomie, peuvent également provoquer l’arrêt des menstruations.

Causes

Au fur et à mesure qu’une femme avance en âge, ses ovaires ne répondent plus comme auparavant à l’action de la folliculostimuline (hfs) ni de la lutéinostimuline (lh). Avec le temps, la production des hormones œstrogènes et  progestérones baisse et l’organisme féminin cesse de libérer des œufs. La ménopause est une phase normale du processus de vieillissement. La folliculostimuline et la lutéinostimuline sont toutes deux, sécrétées par l’hypophyse et c’est l’un des phénomènes caractéristiques d’un cycle menstruel normal. Elles incitent l’ovaire à libérer un œuf.

Symptômes

Une femme peut ressentir une variété des symptômes désagréables, avant que ses règles ne cessent complètement. C’est par exemple, des bouffées de chaleur, de l’irritabilité, de sueurs nocturnes, une diminution du contrôle de la vessie, des infections vésicales, une sécheresse vaginale et de la douleur pendant les relations sexuelles. Ces symptômes peuvent aussi continuer après la ménopause.

Pendant une bouffée de chaleur, la tête et le cou deviennent rouges et chauds et une transpiration abondante se produit. Une bouffée de chaleur dure 30 secondes à 5 minutes et peut être suivie par un frisson. Elles peuvent commencer à se manifester deux ans avant la ménopause, puis empirer pendant les deux années qui suivent la ménopause et s’atténuer progressivement au cours d’un intervalle de 6 ans.

Par ailleurs, environ 75% des femmes ont des bouffées de chaleur. La fluctuation des taux d’hormones peut également amener une femme à se sentir irritable, fatiguée et nerveuse. Elle peut aussi avoir des troubles du sommeil, des maux de tête, des étourdissements ou des battements de cœur rapides ou irréguliers. Un manque d’œstrogènes rend la peau du vagin plus mince, ce qui provoque une sécheresse, des démangeaisons ou des sensations de brûlure vaginale. Le manque d’œstrogène peut également causer de la douleur au cours des relations sexuelles. Certaines femmes peuvent voir leur contrôle vésical s’amoindrir et, à l’occasion éprouver une sensation d’endolorissement musculaire et articulaire.

Traitement

L’expérience de la ménopause est exclusive à chaque femme et le traitement vise les symptômes les plus gênants. On peut traiter les bouffées de chaleur à l’aide des médicaments sur ordonnance et de changements apportés au mode de vie. Parmi les médicaments sur ordonnance qui peuvent aider à traiter les bouffées de chaleur, on retrouve l’hormonothérapie, sous forme de pilule, de timbre transdermique ou gel cutané, la clonidine et l’association médicamenteuse belladone-ergotamine phénobarbital. Les femmes qui ont encore leur utérus et qui prennent de l’œstrogène devraient également utiliser un progestatif afin de contrecarrer le risque accru de cancer de l’endomètre auquel pourraient exposer les œstrogènes pris seuls.

En ce qui concerne le soulagement des symptômes de la ménopause, il n’existe pas actuellement suffisamment de preuves en faveur de l’usage de substituts et de remèdes à base des plantes médicinales comme l’actée à grappes noires. Par ailleurs, lorsque la sécheresse  du vagin ou la douleur au cours des relations sexuelles, est le symptôme le plus gênant, il est possible d’obtenir un certain soulagement grâce à des médicaments disponibles sur ordonnance ou sans ordonnance, à des traitements non conventionnels ou à des changements apportés au mode de vie.

Belinda Kabangu

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse