La lutte anti-tabac confrontée à plusieurs obstacles

par -
0 492
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« L’adoption de la loi tarde, des gens trépassent »

Il est temps de pousser les décideurs à prendre des mesures pour ratifier la convention cadre de l’OMS, sur la lutte anti-tabac et voter la loi sur le tabac en RDC. Car le tabagisme est au cœur des maladies non transmissible, il est une épidémie mondiale. Et c’est maintenant que le gouvernement doit prendre des mesures préventives pour sauver la vie des citoyens congolais, sachant que le monde compte actuellement 6millions de fumeurs actifs et 6OO.OOO fumeurs passifs, il y a nécessité d’interdire la vente de cigarettes aux mineurs et de fumer en public.

Il est important de signaler que le pays a déjà ratifi la convention cadre, il est parmi les pays signataire mais il n’a pas encore mis en œuvre cette convention, et cette mise en œuvre implique tous les secteurs de la vie  politique, économique et sociale. C’est pour raison que les acteurs dans cette lutte, tiennent à ce que la loi soit votée au Parlement et promulguée par la présidence de la République.

Le tabac tue chaque année des hommes et des femmes et des enfants, mais parfois l’on ne se rend pas compte du danger  que représente ce produit toxique vendu librement dans notre pays. L’Assemblée générale de l’ONU a adopté les objectifs de développement durable, parmi lesquels la taxation du tabac qui est une mesure efficace pour augmenter les revenus du gouvernement, réduire la prévalence de la consommation du tabac. Les Etats membres devraient tenir compte de cet appel lancé par l’ONU. Cependant, l’ampleur de la prévalence en Afrique n’est plus à démontrer, elle se situé à 16%, le tabac est responsable  des maladies transmissible grave, cause de morbidité  en Afrique et dans le monde. Il cause des décès évitables  dans le monde à lui seul.

Dans une enquête réalisée par l’OMS des écoles secondaires de Lubumbashi, a démontré que 16,5% des élèves  ont déjà fumé le tabac. Et 30%des élèves vivaient dans les foyers des fumeurs. Cette enquête a tiré des conclusions telles que : une personne sur deux qui meurt du tabac est un adolescent, les jeunes représentent un marché potentiel pour la vente des produits tabacicoles, cela réduit sensiblement le développement durable  et la croissance économique en Afrique. A ce stade, la CCLAT de  l’OMS  en est une réponse efficace.

Pour la réussite de cette lutte contre le tabac, l’appui technique, l’appel à d’autres partenaires est salutaire, pour ce combat qui s’annonce rude parce que l’industrie du tabac amis en marche ses batteries. Elle lance des campagnes dans les milieux universitaires. L’OMS condamne la violation de la Convention Cadre de Lutte Anti- Tabac (CCLAT) ratifié par les Etats membres.

En RDC, les efforts de la lutte restent confrontés à plusieurs obstacles, comme par exemple la lenteur dans l’adoption de loi.

Or, ce sont des gens bien portants qui font la richesse du pays. D’où, il est temps d’agir.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse