La Journée Mondiale de la Télévision célébrée le 21 novembre

par -
0 412
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’UNESCO célèbre le 21 novembre de chaque année la Journée mondiale de la télévision. Celle-ci a été proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1996 pour encourager des échanges mondiaux de programmes télés se concentrant sur la paix, la sécurité, le développement social et économique et l’amélioration de l’échange culturel.

L’UNESCO et la télévision

L’Unesco reconnaît l’importance de la télévision en tant que premier moyen de communication et passage normal de l’information de masse, ceci est d’autant plus important dans les pays les moins développés. La télévision joue un véritable rôle en ce qui concerne la diffusion de l’information et de la connaissance et constitue un puissant outil reflétant et déterminant les conditions et les aspirations humaines.

Les programmes de l’Unesco, y compris le Programme international pour le développement de la communication (PIDC), donne la priorité à l’encouragement de la liberté d’expression et au renforcement de la diversité culturelle dans les médias, en particulier en améliorant les capacités endogènes de production et en soutenant la distribution de programmes audiovisuels de qualité.

L’Unesco s’est engagé à soutenir et à améliorer la radiotélévision indépendante du point de vue de la rédaction mais aussi la conservation de ses contenus, contribuant de ce fait à l’inclusion sociale et au renforcement de la société civile. L’UNESCO favorise la radiotélévision publique comme unique service fournissant un accès universel à l’information et au savoir, par la qualité et les divers contenus reflétant les besoins, les inquiétudes et les espérances des diverses audiences, en particulier les communautés désavantagées. L’action de l’Unesco sur la radiotélévision publique se concentre principalement sur la mise en valeur de l’utilité des télévisions comme véhicule éducatif et culturel ; sur des recommandations faites aux Etats membres sur des questions d’ordre juridique, financier, mais aussi sur des questions de normalisation et d’autres toutes aussi importantes; et sur l’encouragement des professionnels des médias à réduire la violence au sein des actualités et des programmes fictifs dans des médias électroniques, avec une considération toute particulière pour les enfants et la jeunesse.

Pour des programmes de qualités

La création et la diffusion de contenu local reflétant les valeurs et l’expérience des communautés et des cultures locales sont nécessaire à la conservation de la diversité culturelle. La tâche du programme de l’UNESCO pour la création de contenu, de réaliser non seulement une programmation de télévision de qualité mais de manière importante, augmente la production de contenu local reflétant de telles valeurs. La stratégie du programme est réalisée grâce au pourvoi de formation, au financement de productions locales et à l’établissement de plates-formes destinées à la diffusion de contenu local pour les auteurs, les producteurs et les animateurs de télévision.

L’Unesco croit fortement qu’une programmation télévisée, de haute qualité et soutenue, résulte en un public intéressé et bien informé avec la possibilité de participer à des discussions publiques, et de se démener pour des questions d’ordre politiques et d’intérêt commun, et donc soulignant le rôle crucial de la télévision tout en favorisant la démocratie.

L’Unesco encourage les institutions de radiotélévision ainsi que d’autres partenaires des médias à unir leurs mains et à célébrer la Journée mondiale de la télévision.

Vue de la RDC

En RDC, on compte près de 82 chaines de télévisions à travers le pays. A l’avènement du numérique, le gouvernement congolais a plaidé l’année dernière pour que ces chaînes deviennent des éditeurs des programmes, qui vont avoir plus à se concentrer sur les tâches de production des contenus.

(Altesse)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse