La jeunesse estudiantine du CNC formée sur la nécessité du dialogue politique

par -
0 330
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’avenir de tout parti politique dépend de sa jeunesse. Seuls les jeunes formés et informés peuvent alors contribuer au développement de leurs formations politiques. Pour ce faire, le président du Congrès national Congolais (CNC), l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala ne ménage aucun effort pour la formation des jeunes membres de son parti politique, le CNC. Les jeunes venus de quelques institutions d’enseignement supérieur et universitaire ont bénéficié d’une formation de renforcement des capacités. Au cours de cette séance de formations, trois exposés ont été développés par trois intervenants.

Le premier, Jeannot Kikangala a développé le sous-thème : « identifier le CNC en tant que parti politique ». Ce dernier s’est servi de l’article 11 de la constitution et de la loi 04/002 du 15 mars 2004 portant organisation et fonctionnement des partis politiques pour établir la différence entre ces derniers et les groupes de pression. Pour ce premier intervenant du jour, le groupe de pression a pour objectif de faire pression sur le gouvernement, même avec l’aide des étrangers pour arracher ce qu’il cherche. Mais pour le parti politique, Jeannot Kikangala a soulevé que ce dernier se bat pour avoir le pouvoir par la voie électorale et le conserver le plus longtemps que possible. « Un parti politique marche avec l’esprit républicain. Ce dernier exige que chaque citoyen soit apte à respecter la loi, les dirigeants et les institutions de son pays. Cela étant, il appartient maintenant aux présidents des sections et membres des bureaux politiques de faire en sorte que les membres et militants des partis puissent intérioriser ces idéaux. Ce, pour devenir des citoyens modèles capables de promouvoir la paix et le développement d’une nation. D’où cette descente sur terrain », dit-il.

Et d’ajouter qu’après les élections, tout parti politique républicain, à l’exemple du Congrès National Congolais, doit obtenir une fonction. Une fonction jugée programmatique qui consiste à contribuer au plan d’action du gouvernement de la République. Le deuxième intervenant, Harold Badibanga, a développé le thème interrogatif qui dit pourquoi le CNC soutient-il le dialogue politique national inclusif convoqué par le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange ? Ici, il a fait voir à l’assistance qu’aucun pays au monde ne peut se développer sans le dialogue. La RD Congo, elle-même, est le fruit du dialogue. Ce, à l’issue de la conférence de Berlin. Sur ce, refuser le dialogue, c’est vouloir le chaos dans son pays. Ceci étant l’une des vertus de la démocratie.  Le troisième intervenant a brossé sur « les différentes méthodes utilisatoires du point de vue du processus électoral ».

Armer les jeunes

Pour Harold Badibanga, ce séminaire de formation idéologique est initié dans le but d’armer les jeunes du parti CNC sur ces questions, afin que chacun dans son milieu de vie respectif relaye le message et qu’ils répondent aux questions de manière identique. C’est ce qui fait la force d’un parti politique, a-t-il dit. Pour le porte-parole du CNC, il ne s’agit pas d’une première formation et non plus la dernière. Le CNC a toujours eu le souci de former ses militants. A la fin de cette formation, le président de la coordination estudiantine du CNC, Innocent Musenge, s’est dit satisfait de cet atelier de formation. Il souhaite que les jeunes mettent en pratique la matière apprise. Profitant de l’occasion, le Coordonnateur du Congrès National Congolais, parti cher à l’honorable Muabilu Mbayu Mukala, Léopold Muyembe a lancé l’opération « J’aime le CNC, je contribue à la reconstruction de son temple national ». D’où, chaque membre de ce grand parti politique de la MP est appelé à contribuer à la reconstruction du bureau national du CNC incendié le 19 septembre par les militants du Rassemblement de l’Opposition.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse