La frontière Goma-Gisenyi désormais ouverte jusqu’à 22 heures

par -
0 571
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Echanges Rdc – Rwanda

La frontière Goma-Gisenyi désormais ouverte jusqu’à 22 heures

Ce n’est plus à 18 heures comme auparavant, il y a de cela plus de trois ans. La frontière Goma – Gisenyi sera désormais ouverte jusqu’à 22 heures. La décision a été prise la semaine dernière par les autorités des deux pays, à la satisfaction des usagers de la frontière entre les deux pays, RDC – Rwandais.

Pendant plus de trois ans, la frontière rwando-congolaise de Goma – Gisenyi s’ouvrait à 8 heures pour se refermer à 18 heures. Aujourd’hui, les autorités congolaises et rwandaises se sont convenues depuis la semaine dernière, de ramener à la hausse le nombre d’heures d’échange entre les deux « villes jumelles ». Aussi ont-elles décidé que cette frontière soit ouverte jusqu’à 22 heures.

C’est une nouvelle qui a beaucoup réjoui tous les usagers de cette frontière, des Congolais comme des Rwandais, ainsi que des personnes d’autres nationalités circulant entre la Rdc et le Rwanda. Ce, en raison du temps de trafic qui vient d’être augmenté et qui les arrange également, leur offrant de ce fait, plus de temps afin de mieux vaquer à leurs multiples occupations, à cheval entre les deux villes.

Goma – Gisenyi : le trafic est régulier et permanent

Comme nul ne l’ignore, en dépit des tensions qu’il y a eues entre le Rwandais et la Rdc, la ville congolaise de Goma et la rwandaise de Gisenyi, n’ont pas du tout cessé leurs échanges. Elles sont d’ailleurs appelées « villes jumelles », en raison de l’échange qui est permanent entre les deux villes. Lequel se fait pacifiquement par deux peuples devenus un, caractérisés notamment par un rapprochement culturel.

En tout cas, il n’est pas aisé de différencier Congolais et Rwandais dans cet afflux de personnes, hommes, femmes, jeunes, enfants qui entrent et sortent de ces deux pays voisins. Avec une totale discipline et sans bousculade, les gens se rangent instinctivement en file indienne, munis de leurs papiers de voyage : laissez-passer ou passeports.

Du côté de la Rd Congo comme du Rwanda, les services d’immigration œuvrent promptement. Habitués à cette routine, les habitants de Goma qui travaillent à Gisenyi, et vice-versa, n’éprouvent aucune difficulté à traverser d’un côté à l’autre. Il y a de quoi rendre hommage aux autorités tant nationales, provinciales que locales des deux pays pour cette merveilleuse collaboration, malgré un passé récent douloureux et difficile pour les deux peuples.

Une décision profitable aux populations voisine

Il sied de signaler que certains Congolais, travaillant dans la ville de Goma, ont choisi de vivre dans la province rwandaise de Gisenyi. D’autres au contraire, vivent à Goma et travaillent à Gisenyi. Il y a également des Rwandais qui travaillent ou vivent à Goma. Voilà qui explique tout cet échange transfrontalier régulier entre Goma et Gisenyi.

Donc, cet élargissement du temps de trafic dans la frontière rwando-congolaise de Goma – Gisenyi profite certainement aux deux populations. Ceci d’autant plus qu’entre Goma et Gisenyi, les échanges commerciaux sont très fréquents, le train de vie presque le même dans les deux villes.

C’est comme si on était dans un même pays, le swahili étant la langue commune. D’ailleurs, le prix d’une course à moto par exemple, est fixé à 500 Fc à Goma comme à Gisenyi, à payer même en francs congolais ou l’équivalent en monnaie rwandaise dans toutes les deux villes.

Des Congolais préfèrent Gisenyi que Goma

Comme on peut le constater à ce jour, beaucoup de Congolais choisissent de s’installer à Gisenyi. Pour la plupart, ce sont des Kinois ayant trouvé de l’emploi à Goma qui préfèrent vivre dans la ville rwandaise. Un employé des télécoms qui a requis l’anonymat, travaille à Goma et nous a confié que son choix pour Gisenyi à l’instar de la majorité de ses collègues, se justifie par le fait que le prix du loyer est très abordable dans cette ville rwandaise par rapport à Goma, et la vie en général y est très économique.

La ville de Goma étant envahie par des organismes internationaux, cela a eu une incidence sérieuse sur le prix du logement dans cette ville touristique de l’Est de la Rdc. « L’on préfère Gisenyi également pour les conditions de vie sociale (desserte en eau et en électricité, salubrité, etc.) qui sont de loin meilleures qu’à Goma », a affirmé ce père de famille.

Les Congolais vivant à Gisenyi ont accepté le calvaire de voyager tous les trois mois à Kigali (la capitale rwandaise), pour renouveler leurs papiers de séjour que de vivre chez eux à Goma. Ils doivent sûrement avoir de bonnes raisons de le faire.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse