La fièvre typhoïde fait des victimes dans la province du Mai-Ndombe

par -
0 1183
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est depuis près de deux semaines que la province de Maï-Ndombe, dans la localité de Lyatu dans le secteur de Bolia souffre d’une épidémie de fièvre typhoïde. Ce, à en l’information publiée par l’Agence congolaise de presse, ACP.

Selon la source, cette maladie, affirment les passagers en provenance de cette province, est due à la négligence des règles d’hygiène et de la carence d’eau potable causée par la sécheresse.

La maladie de la fièvre typhoïde est une infection provoquée par la Bactérie Salmonella. La typhoïde et généralement curable, mais certaines souches bactériennes deviennent de plus en plus résistantes aux antibiotiques.

Les causes de la maladie

La typhoide se transmet généralement par l’eau ou les aliments, sensiblement de la même façon que le choléra. Les personnes infectées excrètent des bactéries vivantes dans leurs selles et leurs urines.

Elles sont généralement contagieuses quelques jours avant de développer des symptômes et ne savent donc pas qu’elles devraient prendre des précautions particulières. Si elles ne se lavent pas correctement les mains, le bacille de la typhoide peut être transmis aux aliments ou à l’eau et de là, infecter une autre personne. Il peut aussi être transmis directement de personne à personne par des doigts contaminés.

Symptômes et complications 

Les symptômes apparaissent généralement un à trois semaines après l’infection. Selon les experts, la typhoïde entraîne habituellement une fièvre élevée et soutenue, allant souvent jusqu’à 40° C est un épuisement extrême. La constipation, une toux, des maux de tête, une perte d’appétit, des douleurs d’estomac et un mal de gorge.

Le non traitement de la fièvre typhoïde peut causer la mort. Le peu de personnes qui guérissent de la maladie peuvent avoir une récidive de leurs symptômes quelques semaines plus tard. Le second accès tend à être moins sévère que le premier et disparaît rapidement après un nouveau traitement.

Beaucoup de personnes souffrent de légers saignements intestinaux, qui ne sont importants que dans une petite minorité de cas. Le danger principal de la typhoïde est les perforations de l’intestin grêle qu’elle provoque, par lesquelles les bactéries se répandent dans la cavité abdominale, causant une péritonite souvent mortelle.

D’autres complications de la typhoïde surviennent lorsque de grandes quantités de bactéries s’introduisent dans la circulation sanguine, provoquant une bactériémie. Elles peuvent atteindre les poumons, provoquant une pneumonie, ou l’enveloppe du cerveau (méningite), les os (ostéomyélite), les valves du cœur (endocardite), les reins (glomérulonéphrite), l’appareil génital ou urinaire, ou les muscles.

Certes, il est important de respecter les mesures d’hygiène classiques dont le lavage fréquent des mains à l’eau et au savon, principalement après chaque passage aux toilettes et avant toute manipulation d’aliments. Dans l’entourage du malade, il est nécessaire de dépister les porteurs sains par la pratique de coprocultures afin d’éviter une dissémination de l’infection, principalement chez les personnes travaillant dans le secteur agroalimentaire, en collectivités des jeunes ainsi que chez le personnel soignant.

Enfin, il est conseillé aux voyageurs dans des zones endémiques de veiller à ne consommer que des aliments cuits et de l’eau minérale ou de l’eau bouillie. L’appel est lancé aux autorités sanitaires du pays pour prendre des mesures idoines afin de maitriser cette épidémie qui peut causer des complications et coûter la vie.

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse