La fièvre jaune, mythe ou réalité ?

par -
0 554
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Alors que la campagne de sensibilisation et de conscientisation à la vaccination contre la fièvre jaune est lancée par le Ministère de la Santé publique (avec l’appui de ses partenaires) et le Programme élargi de vaccination (PEV), certains Congolais, surtout les Kinoises et Kinois, continuent de banaliser les différents messages d’appel à la vaccination.

Pour les uns, il s’agit d’une fausse alerte. Les autres par contre, croient que c’est une maladie qui ne serait jamais congolaise, etc. Il y en a même qui vont plus loin, pensant que cette campagne de vaccination contre la fièvre jaune, c’est pour réduire la procréation chez les Congolais. Comme pour dire qu’il s’agit d’une fièvre imaginaire. Quelques personnes aussi se montrent beaucoup plus croyantes, en insinuant qu’ils ne mourraient que selon la volonté de Dieu.

Et pourtant, la fièvre jaune reste une réalité et non un mythe.

De l’origine de la fièvre jaune

La fièvre jaune, appelée « Vomi noir », est une maladie virale aiguë. Elle est arbovirose zoonotique des grands singes de la forêt équatoriale qui est transmise de singe à singe d’abord par divers moustiques du genre Aedes, hôtes intermédiaires et vecteurs.

L’homme traversant des foyers sauvages d’endémie est sporadiquement piqué par les moustiques infectés et fait alors une fièvre jaune humaine dite forme sylvatique. Lorsque l’homme revient dans les villages, cités, villes habitées, il joue le rôle de réservoir de virus et il est piqué par le moustique commensal Aedes aegypti, qui est à l’origine d’une fièvre purement humaine et épidémique : la redoutable forme urbaine.

La fièvre jaune reste toujours une cause importante de maladies hémorragiques dans plusieurs pays africains et sud-américains.

Ce qui cause la fièvre jaune

Il sied de signaler que 206.000 cas de fièvre jaune ont été recensés en 2005 dans douze pays africains à savoir : le Benin, le Burkina-Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Liberia, le Mali, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra-Leone et le Togo ; provoquant ainsi 52.000 décès. Selon l’Organisation mondiale de la santé, OMS, l’épidémie pourra faire entre 1,5 et 2,7 millions de morts, si aucune action n’est menée en matière de prévention vaccinale.

Voilà pourquoi la Rdc s’y met pour prévenir. Donc, ils n’ont pas raison ceux qui s’en passent. La fièvre jaune est provoquée par un arbo-virus de la famille Flaviviridal. C’est donc l’un des plus petits virus à Arn que l’on ait réussi à isoler chez l’homme.

Elément vecteur de la fièvre jaune

Les moustiques sont le vecteur principal de la maladie par transmission des singes à l’homme et par transmission d’homme à l’homme. Les moustiques impliqués sont Aedes simpsoni, Aedes africanus, et Aedes aegypti en Afrique.

Donc, se faire vacciner, c’est prévenir le danger de mort.

(Pamphile Kayombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse