La FECOFA: Bientôt le recrutement des arbitres dans des universités et Instituts supérieurs

par -
0 451
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le président de la Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa), Constant Omari Selemani a annoncé, lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de l’Assemblée générale ordinaire de samedi 02 avril  dernier à l’hôtel Beatrice de Kinshasa, que son institution est en voie de recruter des jeunes arbitres ayant fréquenté des instituts supérieurs et des universités de la Rdc.

« Nous allons former une nouvelle génération d’arbitres dans le but d’une bonne moralité. Et la seule condition serait d’avoir au minimum un diplôme de graduat », a déclaré Constant Omari.

En outre, il a appelé les dirigeants des clubs à faire valoir le sens moral dans la mesure où ils sont soupçonnés d’être les premiers corrupteurs des arbitres et d’alimenter les violences dans les stades.

Cette initiative se justifie parce que la plupart des cas des violences constatés  dans des stades, pendant ou après les matches, ont pour cause un mauvais arbitrage au détriment d’une équipe. D’où, pour mettre fin à cette forme de violence, la Fecofa veut résoudre d’abord le problème d’arbitrage. Question de voir si cette mesure mettra réellement fin à ce fléau. L’on se rappellera aussi que le concept « arbitre fantôme » a pris naissance lors de la précédente Coupe du Congo, saison 2015, où le président du FC Renaissance du Congo, Pascal Mukuna s’est plaint de l’injustice du trio arbitral en faveur du club adverse, Bukavu Dawa. Pour le chairman du FC Renaissance du Congo, il s’agissait d’un complot de certains dirigeants sportifs qui ne voulaient pas que le trophée descende à Kinshasa. La situation remonte encore en 2016, lors de la précédente rencontre sportive du play-off de la LINAFOOT qui a opposé Dcmp/Kin à Dauphin Noir de Goma, où le trio arbitral n’a pas été honnête dans certaines occasions du club Kinois. Et la fin de ce match a été marquée par des actes de violence provoqués par des supporters de Daring, coûtant même la vie à l’arbitre assistant qui a été vite dépêché à l’hôpital. Outre ces deux cas malheureux, l’on en compte encore plusieurs dont la principale cause a toujours été située au niveau de l’arbitrage. Eu égard à tout ça, l’organe technique du football congolais projette de recruter des arbitres fruits des universités et instituts supérieurs afin d’atténuer les violences dans des stades. Ces derniers seront bien encadrés moralement. Ce, malgré leurs appartenances ou couleurs sportives, car ils vont d’emblée travailler pour la nation. Dossier à suivre minutieusement.

(Altesse Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse