Malu Malu: Une messe d’action de grâce pour clôturer le deuil

par -
0 473
Le banc du comité d’organisation des obsèques de l’Abbé Apollinaire Malumalu. On reconnait la notabilité Nande, Daniel Katshuva, Chrysostome Vahamwati, Pierre Paypay et le couple Salomon Banamuhere. Ph/Pius Romain Rolland
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Samedi 30 juillet 2016 en la Cathédrale Notre Dame de Lingwala, les familles biologique et ecclésiastique ont levé officiellement le deuil de l’Abbé Apollinaire Malumalu, mort survenue à Dallas aux Etats Unis d’Amérique. Ceci, par la messe d’action de grâce dite par le Père Rigobert Minani, de la communauté de Jésuites pour clôturer le deuil.

A l’occasion, le comité d’organisation présidé par Daniel Katshuva wa Katshuvira a remercié le Gouvernement de la République, de son implication depuis la prise en charge de la maladie de l’Abbé, jusqu’aux obsèques sur ses terres de Butembo. Ces mots ont été dits en ces termes : « l’exemple que nous laisse l’Abbé Malumalu doit être suivi par la jeunesse qui  a le temps de le faire. Il a prouvé qu’il était patriote, qu’il était religieux. Il a servi sa nation et sa religion. Officiellement nous levons le deuil, mais vous savez qu’en Afrique la famille continue toujours à recevoir. Je remercie le gouvernement, je remercie le Chef de l’Etat Joseph Kabila et tous ceux qui sont intervenus pour alléger la tâche au Comité d’organisation », a-t-il dit.

Pour le député national UNC, Jérôme Lusenge, nous continuerons à regretter et à manquer l’Abbé Apollinaire Malumalu, et nous supplions Dieu de pourvoir à son remplacement, car maître de circonstances et de temps. « Je pense que tout le monde a constaté, tout le monde le laisse, Malumalu a conduit les élections en 2006 d’une manière qu’il n’y a pas eu autant de contestations. Nous croyons que Malumalu est un exemple pour ceux qui vont continuer ce métier. Qu’ils s’inspirent de son parcours, son courage, son sens élevé de la nation», a-t-il indiqué.

Il a été relayé par le Docteur Sulu, ami proche et médecin de l’Abbé Apollinaire, lorsqu’il dit, que le deuil a frappé la famille congolaise, la Ceni et religieuse du fait que la nation a perdu un homme d’Etat. « Je suis là parce que l’Abbé Malumalu a été proche de moi, presque un grand ami et même frère. J’ai encadré l’Abbé pendant toute la période de sa maladie. Nous avons été là pour rapatrier sa dépouille mortelle de Dallas, aux Etats-Unis, nous sommes allés l’inhumer chez lui à Butembo. Avec tout ce qui s’est passé, les larmes ont été vite remplacées par beaucoup de réconforts par rapport à la mesure de cet homme», a dit le médecin.

Abbé Apollinaire, un parcours exceptionnel 

A en croire le père Rigobert Minani, Abbé Apollinaire était un homme de grand cœur, il faisait beaucoup de dons d’argent à un nombre indéfini. Ce qui, parfois énervait beaucoup de personnes qui  croyaient être de droit sur ce qu’il distribuait. En guise de conclusion, il a dit que quand il commençait à réfléchir sur l’Abbé, il a laissé 4 passions, du fait qu’il était passionné lui-même. Il était un passionné de la Rdc, il rêvait d’un pays qui fonctionnait et que pour lui, il n’y avait pas de raisons que le pays aille mal. L’Abbé Apollinaire Malumalu s’engageait en première ligne. Il avait en plus, une passion pour la paix, en le voyant souffrir de son lit d’hôpital sur les atrocités à Beni. Pour l’officient, l’Abbé Apollinaire Malumalu rêvait d’un cycle électoral complet des élections régulières, correctes et une alternance pacifique.

« Il avait une passion pour le travail académique. Il y a deux ans, les gens ne le savent pas encore, l’Abbé Apollinaire dans son milieu de travail, il avait décidé d’aller faire un deuxième cycle en philosophie et le jour où il m’envoyant le manuscrit pour lire, je lui disais qu’est-ce que tu veux, tu n’auras pas le temps ? Et le jour qu’il voyageait pour Lion, j’apprendrais qu’il avait fini son doctorat. C’est cette passion qui lui donnait de l’énergie de conduire cette force de conviction ; les tâches qui lui étaient confiées», a-t-il dit.

Et de renchérir que cet homme ne dormais presque pas, tellement que dans plusieurs missions que j’ai effectuées avec lui, j’avais décidé de ne plus dormir à côté de sa chambre parce qu’il commençait à répondre au téléphone même à 4 heures du matin et il allait au lit très tard. Je lui disais pendant plusieurs années Monsieur Abbé, tu ne peux pas tenir le coup, c’est impossible ! Le corps humain n‘est pas une machine. Il me disait, tu sais avec le travail que nous faisons, à 55 ans, il faut prendre la partie. Il est mort quelques mois avant 55 ans », a-t-il témoigné sur le défunt. Après cette messe, le deuil a officiellement été clôturé au tour d’un bain de consolation offert à la Cathédrale, peu avant le mot de remerciement du Président du comité de coordination.

Pius Romain Rolland

    

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse