La directrice Dialundua du GS Farel parlant des « bilamba mabe » à l’école :

par -
0 508
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« L’Etat, la famille et l’école doivent mettre la main à la pâte »

A l’heure où les écoles du secteur privé et les écoles conventionnées s’illustrent en partenaires incontournables de l’Etat, des voix s’élèvent pour déplorer quelque relâchement dans le secteur de la discipline. Le phénomène « bilamba mabe » (entendez : tenue indécente. Pour le cas d’espèce : le « fashion » ou pantalon taille basse et le port de la mini-jupe notamment). Cette situation est déplorée en un temps où le système éducatif congolais doit préparer la jeunesse à ses responsabilités futures. Car la jeunesse, dit-on, c’est le Congo de demain. Mme Monique Dialundua (voir photo) dont l’interview suit,  est la directrice du Groupe scolaire GS Farel, sis Kipasi à Ngaba. Elle est d’avis que les écoles ont nettement besoin du concours de l’Etat et de la famille, pour en venir à bout du fléau.

A la question : En tant que responsable scolaire, comment comprenez-vous le                     phénomène « bilamba mabe  à l’école» ? L’oratrice : L’on se fait très souvent une opinion sommaire de quelqu’un, en regardant sa tenue vestimentaire. Par la façon de s’habiller d’un élève, l’on décèle le fameux « bilamba mabe », qui est  un phénomène entaché de beaucoup de légèreté par rapport au statut de l’école. Des filles en mini-jupes ou jupettes, des garçons en pantalons bas-fesses.

 -A quel niveau situez-vous les causes ?               

Cela est dû au fait que la charge de confectionner l’uniforme a été confiée aux parents d’élèves. Or au niveau de la famille, ces derniers sont devenus irresponsables et laissent faire. Après le fameux « conflit de vente d’uniformes et fournitures scolaires », l’Etat n’a pas laissé les mains libres aux écoles privées. Pourtant, ces dernières avaient fait entendre une voix suggestive, demandant que chaque établissement scolaire arrive à uniformiser la tenue vestimentaire. Cette pratique est établie dans les écoles conventionnées catholiques, à l’exemple des lycées Mpiko, Motema Mpiko et sacré cœur de la Gombe. Là, dans chacun des cas, il y a un modèle préétabli pour l’ensemble des élèves..

En quoi le phénomène « bilamba mabe » choque-t-elle l’image de l’école ?

Quand des élèves s’habillent de manière indécente, l’image de l’école est en souffrance. Car en pédagogie, faut-il le rappeler, l’uniforme est un vêtement qui est unique pour tous les élèves… Quand on dit : « violences faites à l’égard de … », ce ne sont pas seulement les hommes qui violent les femmes. Avec les « bilamba mabe », quoi qu’on en dise, c’est aussi une forme de violence. Dans la mesure où, tu es entrain de t’exposer pour que quelqu’un vienne !  L’on dirait après que quelqu’un t’a violée, oubliant que c’est bien toi qui avais fait des avances.

-Votre école aborde-t-elle la question avec le comité des parents ?

Effectivement. C’est dans cet ordre d’idée que nous avons voulu uniformiser la tenue de nos élèves, mais les autorités se sont opposées en disant : pas de vente d’uniforme ni de fournitures scolaires à l’école. Toutefois, cette décision s’est révélé deux poids deux mesures. Et partant, le mal a fait son chemin dans la plupart des écoles privées, qui regardent les ardeurs d’élèves partisans des « bilamba mabe à l’école ».

-De ce qui précède, pouvez-vous affirmer que le Directeur de Discipline (DD) a encore les moyens de sa mission?                            

Quand il y a cent (100) élèves, et qu’il y ait quatre-vingt-dix portent les « bilamba mabe », cela saute aux yeux que le directeur de discipline n’ait pas la tâche facile. Dans ce cas, s’il faut chasser, c’est toute l’école qui risque de se retrouver dehors. (…)

Les écoles privées ont-elles le moyen de mettre fin au phénomène « bilamba mabe à l’école » ?

Cela est possible, pourvu que l’Etat laisse aux écoles privées la latitude d’uniformiser la tenue et de les vendre à l’école.

(Payne)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse