La Communauté Bundu dia Bantu ba Ndombe exhorte :

par -
0 703
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Le peuple de la race noire devra recouvrer sa vraie identité perdue »

Mercredi dernier au quartier Bikuku dans la commune de Kimbanseke le local de la Communauté « Bundu dia Bantu ba Ndombe » situé sur la rue Makwanza a organisé une grande manifestation pour accueillir leur Chef spirituel et représentant légal Tshetila Kasaka qui se déplaçait pour la première fois de ce coté.

Outre ce déplacement, il faudra aussi retenir que plusieurs choses ont été dite afin de doter le nouveau local de BBN des structures fiables qui en fera une fierté tant pour les adeptes directs que pour tout le peuple de la race noire qui devra recouvrer sa vraie identité perdue en Afrique depuis la colonisation.

En effet après les cérémonies protocolaires d’accueil, le Chef spirituel de « Bundu dia Bantu ba Ndombe » a parlé de l’éveil de l’homme de la race noire. Il a démontré que selon la classification divine le monde est divisé en quatre divinités : il y en a pour ceux de la race rouge, race jaune, race blanche et race noire. Chacune de ses races est appelée au respect de sa divinité afin que Dieu puisse agir en sa faveur. Le Chef spirituel Tsetika Kasaka a notamment dit à l’intention de ses fidèles : « La première race que Dieu avait créée est celle de la race noire. Ce qui démontre de la valeur que l’Etre Suprême a placé en elle. Aussitôt après la création de ce premier homme, Dieu a choisi pour lui le continent africain. Il sera suivi 1.000 ans après par la race jaune tablée au Proche Orient. Et 1.500ans après, ce sera autour de la race rouge basée en Orient à être créée avant de clore cette série par la race blanche qui est venue, 2.000 ans après, en Occident.

Ce sont les occidentaux qui sont venus coloniser l’Afrique en revanchards en inculquant leur mentalité aux noirs qui, dans le vieux temps, les avaient pris pour des esclaves. Nul n’ignore comme je venais de vous le dire la première race créée par Dieu c’est la race noire. N’oubliez pas que c’est l’homme noir qui, pour la première fois, avait découvert le feu.

Et pour le développement du monde, sans feu on ne peut rien car tout tourne autour de cette découverte de l’homme noir.

En revenant chez nous pour nous coloniser, l’homme blanc nous a brutalisé, arrêté arbitrairement, brulé et vilipendé comme nulle part ailleurs et surtout il est venu nous désorienter et éloigner de notre culture comme si lors de la création du monde nos ancêtres ne connaissaient pas Dieu. Et pourtant Wamba Mpungu Tulendo c’est le nom de Celui que nos aïeux priaient… Aujourd’hui, l’homme noir doit rechercher sa vraie libération. Si rien n’est fait de ce côté, il n’aura jamais de paix, suivez ce qui se passe maintenant à travers le monde, l’homme noir est toujours persécuté, prenez seulement l’exemple de ce qui se passe actuellement aux Etats-Unis pour comprendre la nécessité de ce que nous devons, tous ensemble, entreprendre redonner de la valeur à la race noire.

Avant de clore la manifestation, le Chef spirituel et Représentant légal de « BBN » a procédé à la présentation de la nouvelle équipe qui accompagne désormais sa direction générale pour la bonne gestion de la chose. Elle est constituée de : Elombo Bofuli (secrétaire général), Kadianga (secrétaire général adjoint), Mbo Munganga (chargé de liturgie), Mputu Kapia (chargé des droits coutumiers), Nzey Pakasa (chargé des relations publiques), maman Mulombo  (chargée des œuvres sociales), Honoré Katumbu Madiangungu (responsable du bureau), Kululu Muhemba (chargé de la culture et des arts), Kangoma Kinsekwa ( chargé des finances), Mungamuni (chargé de développement). Collège de conseillers : Mbolembo Nzundu, Nzambi Nkulu, maman Kinzinga, Akawaku, Damien Luwelo. C’est donc là à en croire le Chef spirituel Tshetika Kasaka, le comité choisi par Papa Kimbangu lui-même afin de faire entendre la voix de la raison de la race noire…

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse