La CIME échange avec le directeur des Affaires politiques de la Monusco

par -
0 617
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Commission d’intégrité et médiation électorales (CIME) a reçu, le lundi 20 avril 2015 à son siège, une délégation de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo (Monusco) conduite par le directeur des Affaires politiques, Ray Virgilio Torres. L’échange entre les deux parties a essentiellement tourné autour de la mission de la CIME et de l’appui que la mission onusienne pourrait lui apporter. Poignée de mains entre le président de la CIME et le directeur des Affaires politiques de la Monusco

Le Président de la CIME, Elebe Kapalay Delphin, a d’abord présenté sa structure dans les grandes lignes, rappelant les circonstances de sa création, sa mission et particulièrement la manière dont les chefs des confessions religieuses entendent jouer leur rôle de médiation afin d’assurer l’intégrité du processus électoral. Il a ensuite soumis au directeur des Affaires politiques de la Monusco, les attentes de la CIME. Il s’agit entre autres, de l’appui de la mission onusienne dans la confection de la cartographie des conflits en RD Congo, le déploiement des médiateurs à travers le pays, la mise en place d’un système d’alerte précoce, l’expertise de la Monusco et l’appui au forum pour le renforcement de la cohésion interconfessionnelle prévue en juin.

Précisant les limites entre ce que la Monusco pourrait faire et ce qui relève des congolais eux-mêmes, particulièrement à propos du dialogue, Monsieur Torres a confié que «la Monusco est prête à tout faire pour aider la CIME». Il a souligné que la Monusco dispose déjà d’une cartographie des conflits en RD Congo, dans certaines zones des recherches très fouillées. Elle est donc disposée à mettre rapidement cette expertise à la disposition de la CIME pour que la CIME établisse, elle aussi, sa cartographie des conflits. Il a également rassuré la CIME de l’accompagnement de la Monusco dans l’alerte précoce. D’ailleurs cette mission de l’ONU a un système dénommé «Community alert network» avec 67 bases dans des zones de conflit.

Le directeur des affaires politiques a également fait savoir que la Monusco soutiendra la CIME dans la mesure du possible essentiellement en ce qui concerne la logistique.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse