La 3ème édition des Journées culturelles des communautés du Bassin de l’Uélé prévue à Isiro

par -
0 419
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Après les  deux premières éditions réussies à Kinshasa ( 2013 et 2014) , la 3ème édition des Journées culturelles des Communautés du Bassin de l’Uélé’ 2017  se tiendra bientôt à Isiro, a  confirmé hier à la presse Michel de la Croix Batebe , Coordonateur  national de la Dynamique culturelle  pour le Développement du Bassin de l’Uélé. Cette plateforme remonte en en 2013 à Kinshasa.  Elle regroupe les populations mieux les ressortissants du long de la rivière dénommée « Uélé » qui  baigne une bonne  partie de l’ex. Province orientale notamment les nouvelles  provinces du Bas-Uélé, du Haut-Uélé, et de l’Ituri  ainsi qu’une partie de la province du Nord Ubangi (Equateur). L’objectif primordial est de faire réfléchir sur le développement du Bassin de l’Uélé, partant de leurs spécificités culturelles. Il s’agit d’un angle culturel basé sur la puissance du nombre non exploité jusque -là , constituant  un point d’intersection, un  espace de dialogue et d’échange, un socle ,  un dénominateur commun qui met tout le monde ensemble   a déclaré  M. Michel de la Croix Batebe. Et, d’ajouter que   plusieurs  délégations   de l’intérieur et d’ailleurs y sont attendues.  Au menu pendant toute une semaine,  il est prévu de grandes conférences sur les priorités de développement  , l’orientation de l’appui de l’Etat , des besoins en termes de développement en vue d’une bonne canalisation à la base ainsi que des prestations des groupes folkloriques des communautés du Bassin de l’Uélé , une descente pour palper du doigt les réalités locales.

L’an passé , la coordination nationale de la Dynamique pour le Développement du Bassin de l’Uélé a effectué une mission d’installation des délégués  officiels  des provinces  du Bas-Uélé et du Haut –Uélé  ,  après des séminaires de formation et  de  sensibilisation sur la culture du Bassin de l’Uélé  ainsi que   la vision projetée ,des contacts finalisés en  assemblées générales provinciales ,  au cours desquelles les délégués  ont reçu officiellement mandat  d’installer  des antennes locales  au niveau de chaque  territoire  . . En plus, cette organisation sociale est représentée valablement à l’étranger par  des antennes  internationales animées par des fils et filles du Bassin de l’Uélé  vivant à l’étranger , a revelé  Michel Batebe  tout en  déclarant l’installation de celles du  Canada et de la  Belgique, un motif de fierté,  appuie-t-il, car la culture est l’âme d’un peuple,  un moteur de développement  et, dans le cas précis, la culture du Bassin est à défendre.  La  Dynamique pour le Développement  du Bassin de l’Uélé constitue   une plateforme mieux une organisation à caractère culturel qui regroupe en son sein des réseaux des associations   ainsi que des personnalités du Bassin de l’Uélé en tant qu’espace culturel.    Pourquoi les appelle –t-on  populations  de l’espace culturel du bassin de l’Uélé ? – C’est simple, ils mènent  un modèle de vie, une culture, une manière propre de pleurer leurs morts , des recettes culinaires  qui leur sont propres.

Haut- Uélé et Bas-Uélé , un coin meurtri…

Très confiant du travail réalisé à voir l’oreille attentive   constatée auprès des différentes communautés  malgré l’existence des  partis politiques, des églises, des mutuelles, … la culture constitue un socle, un point de départ de développement,  surtout que dans ces milieux du Bassin de l’Uélé, il s’agit d’un coin meurtri. Il y a un besoin énorme  en termes de développement qui mérite une attention particulière de la part du gouvernement a martelé  Batebe  Michel  responsable de cette organisation sociale dans son carnet de voyage. Il interpelle le  gouvernement congolais à accompagner les gouverneurs dans divers problèmes que connait le Bassin de l’Uélé. C’est notamment l’incursion armée, Bororo, l’absence de routes de desserte agricole et d’aéroports, ce qui occasionne un  défaut d’échanges commerciaux. Un appel pressant est lancé aussi auprès des divers  organismes  internationaux plus actifs à l’Est, a conclu  M. Michel de la Croix Batebe.

(Franck Ambangito – Baabamotiga / CP)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse