L. Mende : « Monsieur Reynders est à la tête de ceux qui veulent mettre le grappin sur la Rdc »

par -
0 492
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

“Monsieur Reynders est à la tête du groupe de ceux qui veulent mettre le grappin sur la République démocratique du Congo!” Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, n’a pas mâché ses mots. Alors qu’il a lui-même été l’objet de sanctions de la part de l’Union européenne, Lambert Mende estime que les libéraux belges sont à la manœuvre pour ces sanctions politiques mais aussi en ce qui concerne la plainte pour crime contre l’humanité déposée en Belgique contre l’actuel ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe.

Le ministre congolais des médias fustige par ailleurs le soutien politique libéral belge aux opposants congolais, voyant la main du MR derrière la mise en place du “Rassemblement” autour de feu Etienne Tshisekedi: “Nous savons que dans le parti de Monsieur Reynders, il y a beaucoup de gens, dont Monsieur Reynders lui-même, qui semblent avoir des problèmes avec un Congo autonome et avec un peuple congolais autodéterminé au point qu’ils appellent des Congolais à venir en Belgique pour se constituer en parti politique”.

Dans Soir Première, Lambert Mende a encore dénoncé des sanctions européennes pour “nous humilier, nous ridiculiser” dans le but “de soutenir l’opposition congolaise ou du moins une certaine opposition congolaise”.

Soulignons que le juge Michel Claise vient d’être désigné par le parquet de Bruxelles pour se charger de l’instruction dans un dossier visant notamment Alexis Thambwe Mwamba, le ministre de la Justice de République démocratique du Congo, peut-on lire mercredi dans La Libre Belgique. Ce dossier fait suite à une plainte, pour crime contre l’humanité, introduite par l’avocat Alexis Deswaef il y a près d’un mois.

La plainte porte aussi sur des détournements de biens publics, un volet du dossier dans lequel le nom de la fille du ministre est également mentionné. La plainte a été déposée par plusieurs familles de victimes du crash d’un avion provoqué en 1998 par une rébellion, le RCD, qui affrontait alors, dans l’Est du Zaïre, les troupes de Laurent-Désiré Kabila, le tombeur de Mobutu.

Le 18 octobre, un Boeing 727 de la compagnie Congo Airlines avait été abattu près de Kindu avec 50 personnes à son bord. Alexis Thambwe Mwamba, un des leaders du RCD, avait à l’époque justifié le tir du missile (un Sam 7) sur l’appareil par le fait que l’avion était sur le point d’atterrir à Kindu avec des militaires pro-Kabila à son bord. Une version immédiatement démentie par les responsables de la compagnie aérienne et de nombreux témoins. Selon plusieurs témoignages, l’avion avait décollé de Kindu, transportant des civils qui cherchaient à fuir.

Avec la Rtbf

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse