Kwilu, Kwango et Maï-Ndombe: Des ressortissants se mettent ensemble pour développer l’Espace Bandundu

par -
0 337
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’ancienne province du Bandundu vient de marquer un grand pas vers son rassemblement. En début du week-end dernier, les ressortissants de cet espace géographique qui regroupe actuellement trois provinces : Kwilu, Kwango et Maï-Ndombe se sont mis ensemble pour le lancement d’une association « Grand Bandundu » au Romeo-Golf.

A l’instar d’autres regroupements, « Grand Bandundu » veut mettre  au travail l’ensemble de filles et fils de cette contrée pour une transformation structurelle de l’économie de la province basée sur le développement des chaines de valeurs agricoles.

Ayant pour objectif de rassembler des forces de cet espace géographique, « Grand Bandundu » veut conscientiser toutes les forces vives sur l’état actuel de la province et présenter les opportunités économiques comme effet d’entrainement de l’amélioration du social.

Alain Tikungu : «  L’heure est venue de passer à l’action »

En présence de plusieurs notables de cette région de la RDC, un aperçu général  sur la situation  socio-économique a été faite par Alain Lungungu, coordonnateur national de financement des états faibles au Ministère de finances.

Dans son exposé, il a affirmé que l’espace Bandundu qui est le grenier national n’a que 300 km de route asphaltée sur les 9785 km existant. Avec une population de 9,5 millions d’habitant en 2015, l’ancienne province du Bandundu est bâtie sur 80% de sol arable  dont 5 % seulement est exploité. Contenant 2 aéroports et 7 aérodromes tous en mauvais état, les trois provincettes de Kwilu, Kwango et Mai-Ndombe ont une population à 75% pauvre et 2% a accès seulement à l’électricité. Alain Lungungu a proposé la création des conditions pour attirer les investissements privés et harmoniser la politique pour éliminer les barrières des risques.

Le Coordonnateur de l’Espace Bandundu, Alain Tikungu a souligné dans son mot que cette structure n’a jusque-là qu’un comité provisoire. Il reste grandement ouvert à toute expertise afin de le développer avec des propositions concrètes. «  L’heure est venue de passer à l’action », a insisté le coordonnateur de l’Espace Bandundu.

Didier Musete est revenu, quant à lui, sur l’importance de cette association à cette ère déterminant pour la RDC. Pour ce membre du bureau de l’Espace Bandundu : « les conflits inutiles entre les ressortissants de la province du Bandundu ne nous ont pas fait avancer. Il était grand temps de mutualiser nos forces pour rendre honneur et fierté à notre province qui a un potentiel agricole énorme ».

Il faut signaler qu’une assemblée générale  sera organisée dans le tout prochain jour afin de mettre en place un comité définitif et proposer des projets à impact visible pour les trois provinces qui composent l’actuel espace Bandundu.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse