Kongo Central: La motion contre Mbadu finit en eau de boudin

par -
0 457
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Gouverneur Jacques Mbadu a bel et bien d’échappé à la motion de défiance initiée contre lui par un groupe de députes provinciaux pour détournement de 15 millions de dollars Us de rétrocession aux entités territoriales décentralisées. Ladite motion a été rejetée par une motion incidentielle initiée séance tenante lors de la plénière d’hier mercredi tenue à Matadi sous une tension.

Disons que c’est une plénière de tous les enjeux qui s’est tenue hier mercredi 7 décembre 2016 à l’Assemblée provinciale du Kongo Central, avec la motion de défiance initiée contre le gouverneur Jacques Mbadu par un groupe des députés provinciaux. Laquelle motion venait d’être rejetée par la plénière suite à une motion incidentielle présentée séance-tenante par le député provincial Ndamba Musunda Perfusion, appuyée par les honorables Papy Mambolwamba et Philippe Mwandavuidi.

Sur pied des articles 146 et 147 et 198 de la constitution, ils ont attaqué la démarche des huit députés motionnaires qui, à base de l’article 42 de la loi sur la libre administration des provinces, ont tenu à faire partir le Gouverneur Jacques Mbadu. Ainsi, ont-ils soutenu que ledit article a péché, car il est question de changer le gouverneur à la place des membres du gouvernement provincial, de l’Assemblée provinciale, à la place de l’Assemblée nationale.

Voilà pourquoi, en cas d’espèce, il fallait une motion de censure, lorsqu’on veut s’attaquer au Gouvernement de province, donc au Gouvernement. Dans ce cas, le Gouverneur tombe avec tout son gouvernement. Disons que le rejet de la motion de défiance contre le Gouverneur était un motif de joie pour le camp Mbadu et la déception pour tous ceux qui tenaient à le voir sauter hier mercredi à la tête de la province du Kongo Central. A noter que la plénière s’est déroulée sous un dispositif sécuritaire important de services de sécurité dont la Police Nationale Congolaise qui, depuis le matin a pris possession de l’organe délibérant et ses environs face au climat de tension engendré par cette motion. Signalons quelques arrestations et quelques attaques de quelques journalistes de la place.

Contacté par ACTUALITE.CD, les signataires de cette motion crient à la politisation du dossier. Le député  provincial Vethem Kifu-ki-kanda s’insurge contre cette décision  de la plénière  qui, selon lui, ne trouve aucun fondement   dans le règlement intérieur  de l’Assemblée  provinciales. “C’est politisé. Vous avez appris qu’à Tshuapa le gouverneur a été mis de côté suite à une motion de défiance. Ici il y a eu un scénario selon lequel le gouverneur ne peut pas partir suite à une motion de défiance  mais de censure.  Le président de l’Assemblée a usé de tout son pouvoir pour torpiller le dossier  et faire passer une motion incidentielle à sa guise. Ils voulaient qu’on en parle dans la Constitution, mais pas dans la loi 08/012, moins encore dans le règlement intérieur. Je les ai renvoyé dans la constitution à l’article 198 qui stipule que le gouvernement provincial est composé d’abord du gouverneur, ensuite du vice-gouverneur et des ministres. Donc le Gouverneur est membre du Gouvernement comme tout le monde.  La motion a été rejetée abusivement, a déclaré Vethem kifu-ki-Kanda.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse