Koica et l’Unicef pour renforcer la vaccination de routine à Kinshasa, au Haut Katanga et en Ituri

par -
0 419
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA)  et le bureau  du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) en Rdc, ont conclu lundi au siège du ministère de la Santé publique à Kinshasa, un accord de partenariat pour un financement de 6.123.000 USD (six millions cent vingt-trois mille dollars américains) destiné à renforcer la vaccination de routine des femmes enceintes et des enfants dans les provinces de Kinshasa, du Haut Katanga et de l’Ituri. C’était en présence du ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi et de l’ambassadeur de la République de Corée en Rdc, Kwon Ki-chang.

Louant ce partenariat, le ministre de la Santé publique a, à cette occasion, salué ce nouvel appui du gouvernement sud-coréen à travers KOICA qui a déjà appuyé le ministère congolais de la Santé publique en soutenant la lutte contre le paludisme dans la nouvelle province du Kwango et la surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola à Kinshasa.  Ce projet « Renforcement du Programme Elargi de Vaccination dans les provinces de Kinshasa, de l’Ituri et du Haut-Katanga en RDC » est cofinancé par KOICA et l’UNICEF. Ce projet d’une durée de trois ans permettra d’atteindre 613.000 enfants de moins de 5 ans et 703.200 femmes enceintes. Les fonds mobilisés s’élèvent à 4 millions de dollars us pour le gouvernement sud-coréen et à 2 millions de dollars us pour l’UNICEF.

Le choix de trois divisions provinciales de la Santé de Kinshasa, du Haut Katanga et de l’Ituri est basé sur une analyse menée conjointement par les experts du Programme Elargi de Vaccination (PEV), de l’UNICEF et de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Cette analyse a pris en compte différents facteurs de risques tels qu’une couverture vaccinale et une surveillance épidémiologique insuffisantes.

L’ambassadeur de la République de Corée en RDC, Kwon Ki-chang a, à cette même occasion, déclaré : « La vaccination est l’un de meilleurs moyens de sauver la vie des millions d’enfants et permet à l’Etat et aux familles de faire des économies sur les coûts de santé. Il s’agit de l’un de meilleurs investissements qu’un pays peut faire pour assurer son développement ».

De 2010 à 2012, le gouvernement sud-coréen avait financé à hauteur de 2 millions de dollars us les activités de vaccination intensifiés dans les zones ayant beaucoup d’enfants non vaccinés dans les ex-provinces du Bandundu, de l’Equateur, du Kasaï Occidental, du Katanga, de l’ex-Province Orientale, des provinces de Kinshasa et du Maniema.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse