Kisangani: La Monusco procède par une interview volontaire des ex-FDLR

par -
0 585
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La Mission des Nations-Unies a procédé ce lundi 11 mai dernier à des interviews avec les ex-Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et leurs dépendants au centre de transit à Kisangani dans la province Orientale. C’est du moins ce qu’a publié radiokapi.net

 

Selon cette source, ce centre est situé au camp Lieutenant-général Bahuma, à une dizaine de kilomètres de Kisangani.  Appuyée par certains services spécialisés de l’Etat congolais, la MONUSCO a réalisé ces interviewes pour obtenir le rapatriement volontaire dans le pays d’origine de chaque ex FDLR.

 

A en croire la source, une femme et ses quatre enfants, tous dépendants des ex-combattants FDLR, ont quitté le centre de transit du camp Bahuma pour leur rapatriement au Rwanda.

 

Signalons que ces interviewes sont organisées conformément à la décision conjointe prise par toutes les parties prenantes au processus, le week-end dernier, lors  du passage du chef de la Mission onusienne, Martin Kobler au centre de transit à Kisangani. Le représentant spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies avait encouragé ces ex-FDLR et leurs dépendants à participer à ces interviews au cours desquelles ils peuvent volontairement se prononcer sur leur retour au Rwanda.

 

Pour rappel, cette opération venait d’être lancée il y a quelques mois à Walungu dans le Sud-Kivu. A ce jour, près d’une quarantaine de personnes sont déjà rentrées au Rwanda après leur arrivée au camp Bahuma, il y a cinq mois.

Le camp Bahuma a accueilli en novembre de l’année dernière, environ huit cents ex-rebelles des FDLR et leurs dépendants, en provenance du Sud-Kivu et du Nord-Kivu.

Ces ex-FDLR avaient trouvé refuge en RDC, en 1994, après la chute du régime de Juvénal Habyarimana.

Ils se sont volontairement rendus à la Monusco au Sud-Kivu, lors de la cérémonie de reddition le 28 décembre 2014.

Des armes de guerre récupérées en décembre dernier lors la deuxième vague de désarmement ont été toutes détruites et brûlées.

(Clémence Kilondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse