Kinshasa

par -
0 662
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un plan relatif à son extension et à sa modernisation tant attendu

Kinshasa est une agglomération d’environ 12 millions d’habitants. En termes de population, elle se classe parmi les plus importantes métropoles au monde. Cette population lui offre une grande opportunité économique en termes de débouchés pour son développement. Par rapport à d’autres grandes métropoles du monde, Kinshasa affiche une bonne densité (1.200 hab. /km²).

La ville de Kinshasa dispose des atouts en termes de potentialités économiques, géographiques, écologiques, climatologiques, topographiques, malheureusement mal exploitées.

En termes d’urbanisation

La ville de Kinshasa est caractérisée par une mise en valeur quasi-nulle et une urbanisation déséquilibrée, qui fait que la majorité de ses municipalités (22 communes sur 24) fort peuplées, soient installées sur les 10% de son territoire et aient des densités dépassant la norme.

La ville n’a jamais disposé de plan relatif à son extension ni à sa modernisation. Cette situation qui remonte à plusieurs années, pose aujourd’hui de graves problèmes :   d’infrastructures économiques et sociales ; de santé publique et environnementale ;  de salubrité, de transport ;  de desserte en eau potable, en électricité ; de logements. Les infrastructures de santé, la couverture en eau potable et en électricité, les établissements scolaires, académiques restent concentrés dans les 22 communes, représentant 11% de l’espace, tandis que les 2 communes dites semi-rurales sont des parents pauvres dans tous ces domaines.

Il en est de même de la voirie urbaine qui est concentrée sur les 11% de l’espace vital de Kinshasa. C’est notamment ce qu’explique dans une alerte, l’honorable député et ancien Premier d’Adolphe Muzito, à travers une étude « prospective sur Kinshasa la capitale de la RD Congo : Danger à l’horizon 2025 »

Quid du chômage

Pour une population de 12 millions d’habitants qui va aller à 20 millions à l’horizon 2025 et au taux de croissance démographique actuel de 5,5%, va augmenter de plus au moins 8 millions d’habitants dont près de 4.100.000 représenteront la population active additionnelle.

S’il se créait à Kinshasa chaque année, en appliquant la méthode classique, 20.000 emplois formels, soit 200.000 emplois les 10 prochaines années, le total de la population active non occupée ou sans emplois sera de 3.900.000. Il s’agit de nouveaux demandeurs d’emploi qui viendront gonfler les rangs des désœuvrés actuels.

Car, en plus des chômeurs ou mieux, des sans-emplois qui vont poser des problèmes sociaux, il y aura aussi : des travailleurs dont les emplois et revenus seront précaires ; des enfants, des adolescents et jeunes sans support social, étant dans leur majorité issus des parents à revenu dérisoire ; des vieux sans pensions de retraite, sans assurance maladie ni couverture sociale.

Ainsi, les années qui nous séparent de l’horizon 2025 seront socialement et politiquement difficiles à gérer.

 Les effets de la densité sur le transport et la circulation routière

La concentration des infrastructures administratives, économiques, etc. dans les 22 communes causent des embouteillages monstrueux. Ceux-ci posent un sérieux problème de mobilité et de circulation de la population.

Tous ces problèmes mis ensemble font et feront de Kinshasa une bombe, au point de vue social, politique et sécuritaire, à désamorcer avant qu’il ne soit tard.

Une distribution des terres dans le cadre de ce plan à préfinancer par l’Etat et les clients demandeurs des terres et des logements; La construction préalable par l’Etat des infrastructures essentielles et la mise en place subséquente d’un fonds de modernisation et d’extension de Kinshasa, alimenté, dans le cadre d’un partenariat public-privé, par les entreprises de construction, les institutions financières, l’Etat, les chefs des terres et la communauté de demandeurs des terrains et logements.

Malgré les conditions de vie difficiles de la plupart de ses habitants qui, à tort ou à raison, estiment vivre dans l’enfer, Kinshasa a donc des atouts qui sont des véritables dons du ciel et qui feront de cette ville un paradis si et seulement si lesdits atouts sont exploités à bon escient, dans le cadre d’un plan d’urbanisation à mettre en œuvre.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse