Kinshasa : pose la 1ère pierre du siège de l’Assemblée provinciale

par -
0 972
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans le cadre du Programme d’Appui au Démarrage de la Décentralisation (PA2D), Jean-Michel Dumond,  Chef de la Délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo a exprimé son satisfecit de voir enfin lancés les travaux de construction du siège de l’Assemblée provinciale de Kinshasa ; devant abriter et les bureaux et l’hémicycle.

En présence du Ministre d’Etat, Ministre de la Décentralisation et des Affaires Coutumières; des Ministres nationaux, du Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, du Gouverneur de la Province de Kinshasa, des ministres provinciaux, du Représentant de l’Ordonnateur national du Fonds européen de développement, FED, et de plusieurs autres invités, l’ambassadeur a exprimé son ‘’grand plaisir à l’occasion du lancement des travaux des bâtiments devant abriter le siège de l’Assemblée provinciale de Kinshasa’’.

L’occasion faisant le larron, JM Dumond a remercié les autorités de la province qui se sont personnellement impliquées et ont concouru au déblocage de ce dossier et à la libération complète du site de construction. Il a en outre remercié la Police nationale congolaise pour avoir libéré ledit terrain.

Ces chantiers représentent un investissement de l’ordre de 1,3 million d’euros. Ils nécessitent la mobilisation de moyens conséquents et prendront jusqu’ à 18 mois pour être achevés.

Ces bâtiments constituent la partie la plus visible du Programme d’appui au démarrage de la décentralisation (PA2D) que l’Union européenne a financé à hauteur de 15 millions d’euros pendant plus de quatre années. A l’instar des institutions provinciales du Nord-Kivu, inaugurées il y a quelques mois à Goma, ils en sont pour ainsi dire, le couronnement. Mais au-delà de cette traduction matérielle, ce qui importe c’est la substance de l’appui qui vous a ainsi été apporté.

L’Union européenne attache en effet une importance particulière à la consolidation de la démocratie congolaise, qu’elle souhaite encourager et appuyer, notamment en  renforçant les Parlements. C’était là précisément l’objet du Projet d’Appui aux Parlements, projet que l’Union européenne a financé en République Démocratique du Congo pendant près de quatre années.

Ainsi jusque début 2015, les partenaires prioritaires de ce projet, à savoir l’Assemblée nationale, le Sénat, l’Assemblée provinciale de Kinshasa et celle du Nord-Kivu, ont pu bénéficier d’un accompagnement et d’appuis tant techniques que matériels ainsi qu’en matière de formation pour améliorer la qualité de leurs travaux.

Une grande responsabilité

La responsabilité de Kinshasa est grande, et sa tâche immense, tant les priorités sont nombreuses dans les provinces de la République démocratique du Congo, et en particulier dans cette ville-province. La gestion des déchets en est un exemple criant, et ce comme dans toutes les grandes villes de par le monde. Mais parce que Kinshasa est la deuxième ville la plus peuplée d’Afrique, et que sa population est amenée à doubler dans un futur proche, il convient de prendre des mesures à la taille de l’enjeu. C’était l’objet de l’appui à l’assainissement apporté par le projet PARAU/PAUK de l’Union européenne dans 9 communes de Kinshasa: encourager et ouvrir la voie à une gestion durable des déchets par les autorités congolaises. La RATPK a la capacité à continuer le projet.

Partout dans le monde, le renforcement du pouvoir législatif dans le cadre d’un exercice équilibré des pouvoirs est un enjeu majeur de la démocratie : en tant que représentants du peuple, les parlements peuvent et doivent être le rempart qui protège le peuple contre toute dérive autoritaire du pouvoir. Leur rôle de contre-pouvoir est essentiel pour éviter de tragiques dérives dont les populations sont souvent les premières à payer le prix. La constitution congolaise en son article 3 est claire. Je cite : “Les provinces et les entités territoriales décentralisées de la République démocratique du Congo sont gérées par les organes locaux et jouissent de la libre administration et de l’autonomie de gestion de leurs ressources économiques, humaines, financières et techniques.” Il appartiendra aux Assemblées provinciales de jouer leur rôle dans ce cadre.

  1. Dumond a, avant de clore son propos, souhaité que le meilleur usage soit fait de ces bâtiments pour consolider la démocratie congolaise, tout particulièrement dans la perspective des élections provinciales à venir. Il est en effet essentiel que la démocratie soit solidement enracinée au niveau des provinces, mais aussi de l’ensemble des échelons du territoire local. A ce titre, les élections locales représenteront aussi une étape importante pour faire avancer la décentralisation et consolider la démocratie en République démocratique du Congo.

A cet égard, il a redit que l’Union européenne se tient prête à appuyer le processus électoral, une fois qu’un calendrier électoral révisé  et un plan de décaissement crédibles auront été publiés.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse