Kinshasa : les OSC cogitent autour la problématique de l’énergie en Rdc

par -
0 596
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Dans le cadre des activités prévues à court terme du Projet d’appui au plaidoyer pour l’accès inclusif de la population congolaise à l’énergie électrique, il s’est ouvert hier à Kinshasa, un atelier de renforcement des capacités des acteurs de la société civile sur la problématique de l’énergie en République démocratique du Congo. Cet atelier qui vise entre autres de permettre aux Organisations de la Société civile (OSC) de mieux cerner la problématique de l’énergie en Rdc, de mieux comprendre l’historique, l’évolution, l’état de lieu, les enjeux et les défis du projet Grand Inga, particulièrement sa première phase qui est le projet Inga 3 BC.

Autres objectifs de cet atelier est d’aider les acteurs de la Société civile à mieux comprendre le partenariat-public-privé qui est le mode sous lequel sera géré le projet Inga 3 BC ; de permettre aux OSC de comprendre les types d’accords de financement que le pays peut signer avec les partenaires bi et multilatéraux comme les institutions financières internationales et les conséquences qui en découlent ; et également de permettre aux acteurs de la société civile de connaître les accords de financement qui donnent lieu à la dette et les conséquences qui en découlent.

En plus des délégués des OSC, ceux des Ministères de l’Energie et de l’Environnement ; de la Cellule d’appui technique à l’énergie ; de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement (BAD) ainsi que d’autres, participent également à cet atelier de trois jours qui se clôture demain jeudi 24 novembre 2015.

Après le mot de bienvenu du coordonnateur du projet, M. Justin Mobomi, un représentant du Conseil d’administration du Centre national d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP), qui pilote le projet, a procédé au lancement de travaux de ce séminaire. Dans son mot, il a indiqué que la problématique de l’énergie est un des principaux enjeux de l’heure pour le développement de la Rdc et de l’humanité. Cet enjeu, a-t-il dit, ne peut être résolu qu’à travers une gestion participative tripartite : acteurs étatiques, acteurs de la Société civil et les partenaires.

Sous la modération de Mme Madeleine Andeka, vice-présidente du Cadre de concertation de la Société civile, les participants ont avant tout suivi la présentation de la CORAP (Coalition des OSC pour le suivi des réformes et de l’action publique, regroupant plus ou moins 55 organisations) par son secrétaire technique, M. Emmanuel Musuyu. Sa genèse, sa vision, ses objectifs, son fonctionnement, les réformes identifiées par la CORAP dont celle de l’électricité (projet Grand Inga et principalement Inga 3 BC) ; quelques réalisations de la CORAP ; ses publications, ses partenaires et bailleurs de fonds (Solidarité socialiste, International Rivers, CENADEP, etc.), ainsi que la disponibilité d’adhésion à la CORAP.

Des exposés

Hier à la journée d’ouverture, il y a eu des présentations et échanges autour du panel sur la problématique de l’énergie en Rdc. Les participants ont ainsi suivi l’exposé d’un délégué de la Société nationale d’électricité (SNEL) sur l’historique, l’évolution, l’état des lieux ainsi que les perspectives du secteur énergétique en Rdc. Une autre présentation sur la politique de l’énergie en Rdc leur a été faite par un expert, M. Kabasele. Le même expert a fait part aux participants des avancées, défis et perspectives de la loi sur l’électricité.

Après échange avec les intervenants, les participants ont suivi l’économie des analyses de la Société civile sur le contenu de l’avant-projet de loi sur Inga par Me Eric Kassongo. Cet expert de la Société civile congolaise sur le suivi du projet Inga, a expliqué à l’assistance le degré de complications qui existent à ce jour sur le plan des textes juridiques autour du projet Grand Inga. Il enfin répondu à quelques préoccupations soulevées par les participants.

Une idée du projet

Pour rappel, le projet d’appui au plaidoyer pour l’accès inclusif de la population congolaise à l’énergie électrique est mis en œuvre par le CENADEP et la CORAP avec l’appui des partenaires dont 11.11.11 et CNONGD avec un appui financier de la fondation OSISA de l’ordre de 100.265 dollars américains. Il a pour objectifs de renforcer la capacité de la Société civile, les médias et les communautés locales pour surveiller la mise en œuvre du projet Grand Inga et le développement des sujets connexes.

Aussi, de soutenir une synergie des initiatives au niveau local, national et régional pour pousser le Gouvernement, les partenaires techniques et financiers à prendre en considération les revendications des populations en matière d’accès à l’énergie. Et, d’appuyer l’analyse, la publication et la diffusion de l’information à travers les médias largement distribués, les réseaux sociaux et la communication de voisinage pour renforcer la responsabilité des dirigeants.

(Lepetit Baende)

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse