Kinshasa : le 84è anniversaire de l’empereur Akihito célébré avec faste

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le vendredi 1er décembre 2017, l’ambassade du Japon en Rd Congo a organisé sa Fête nationale  à Kinshasa. Ce, à l’occasion du 84èmeAnniversaire de Sa Majesté Akihito.  Durant cette soirée,  l’ambassadeur du Japon a salué la coopération entre son pays et la Rdc et l’apport de son pays aux projets locaux congolais. Hiroshi Karube a en outre promis le soutien de son soutien au processus électoral. Quant aux convives sélects, la gastronomie japonaise et le mini concert de Mme Kaori Fujii, accompagnée par l’Orchestre symphonique kimbanguiste.

Dans son discours de circonstance, Ambassadeur du Japon M. Hiroshi Karube a exprimé son satisfecit: « c‘est un grand honneur et un réel plaisir de vous accueillir ce soir en  ma résidence pour célébrer le quatre-vingt-quatrième anniversaire de Sa Majesté Akihito, Empereur du Japon », une  réception qu’il organise pour la première fois depuis sa nomination en qualité d’ambassadeur en Rdc.

En effet, un an et deux mois se sont écoulés depuis que le nouvel ambassadeur venait présenter, en octobre 2016, ses Lettres de Créance auprès de Joseph Kabila Kabange, Président de la République démocratique du Congo. Et depuis cette date, la coopération entre le Japon et la Rdc a marqué encore plus de points.

Une coopération séduisante

L’occasion faisant le larron, Hiroshi Karube a jeté un regard, cependant non exhaustif, sur l’évolution des relations entre les deux pays partant d’août 2016, date où un signal fort a été donné, avec la tenue  de la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD VI), à Nairobi au Kenya. Une grande première sur le sol africain.  Raymond Tshibanda, alors Ministre Rd congolais des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale était de la partie. Un an après, soit en août 2017, à Maputo au Mozambique, la Réunion ministérielle de Suivi de la TICAD aura lieu, en présence de M. Léonard She Okitundu, l’actuel Vice-premier Ministre congolais des Affaires étrangères et Intégration régionale.

La Rd Congo et le Japon travaillent donc en étroite collaboration sur le plan bilatéral. En effet, pour ce qui est de l’année 2017, en mars, le Gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, s’est rendu à Tokyo invité par le Gouvernement du Japon. Il y a eu, le 10 mars à Matadi, la cérémonie d’inauguration des Travaux d’aménagement du Pont Maréchal, construit en 1983, dans le cadre de la coopération bilatérale. Ce pont a d’ailleurs connu, en 1984, la visite officielle de leur Majesté l’Empereur Akihito et l’Impératrice Michiko, jadis Prince et Princesse.

Le 4 mai de cette même année, l’ambassadeur Karube était invité à la cérémonie de la pose de la première pierre pour la réhabilitation de l’INPP/Lubumbashi. Ce projet a été réalisé à la faveur de la TICAD V tenue à Yokohama où le Gouvernement du Japon a sélectionné la Rd Congo parmi les dix pays africains pour abriter des Centres de Formation en Ressources Humaines, en vue du développement industriel.

Dans cet ordre d’idées, il sied de signaler que le renforcement du transfert de la technologie et de la formation des ressources humaines fait partie de cette coopération.  En effet, l’Agence japonaise de coopération, JICA joue un rôle primordial en matière de coopération technique par l’envoi d’experts dans plusieurs domaines vitaux. Cette initiative permet aux hauts fonctionnaires et professionnels congolais d’avoir accès à la formation japonaise, par laquelle ils peuvent apprendre la méthodologie professionnelle et l’esprit du Japon.

Le Japon a initié, entre autres, un programme de coopération humaine dénommée : « Initiative ABE », du nom de son Premier ministre. Cette initiative, a pour objectif d’envoyer de jeunes africains, congolais compris, au Japon. Cela, non seulement pour des recherches académiques, mais aussi pour des stages dans des entreprises japonaises. Au finish, l’initiative permettra, à coup sûr, aux jeunes entrepreneurs congolais de devenir un pont qui reliera le milieu d’affaires des deux pays.

Des dons japonais aux micros projets locaux

Au-delà de la diplomatie et de la coopération étatique, Hiroshi Karube a évoqué les relations bilatérales dans d’autres domaines. Pour exemple, le Japon octroie des dons aux micros projets locaux dits APL, contribuant à la souche à la sécurité humaine sur la base des demandes des associations sans but lucratif congolaises.

« Depuis ma nomination, l’Ambassade a retenu neuf projets pour un montant total d’environ un million-neuf-cent-huit-mille dollars américains. Je ne pourrai négliger le domaine sportif et culturel, d’autant plus que le Japon organisera les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2020 à Tokyo. C’est dans ce cadre que l’Ambassade du Japon a organisé, en mars 2017 à Kinshasa, la Coupe de l’Ambassadeur du Japon de Judo et de Karaté, sous le parrainage du Ministère congolais des Sports  et Loisirs, la Fédération Nationale Congolaise de Judo et la Fédération de Karaté-Do du Congo.  Alors que les arts martiaux japonais sont des moyens importants pour comprendre l’esprit japonais, nous recevons aussi beaucoup de demandes de renseignements sur les possibilités d’apprendre la langue japonaise. Pour cela, je voudrais vous rappeler que le cours de japonais est enseigné actuellement au Complexe Congo-Japon au sein de l’ISP Gombe », a-t-il ajouté, convaincant.

Soutien du Japon au processus électoral

Poursuivant son allocution, l’ambassadeur du Japon a fait une promesse visiblement ferme envers la Rdc : « Je voudrais aussi porter à votre connaissance que le Japon continue à accompagner les efforts de la République démocratique du Congo à travers la coopération économique, notamment en matière de la consolidation de la paix, de la stabilité sociale, et du développement économique durable. Sur ces points, la paix et la stabilité sociale obtenues par des élections crédibles sont primordiales en vue de faire valoir davantage la coopération économique du Japon. A cet égard, le Japon pense qu’il est essentiel que les élections soient organisées en toute équité et transparence », a-t-il insisté.

La machine tourne déjà. Le 5 novembre dernier, la CENI a publié le calendrier électoral avec des scrutins prévus pour le 23 décembre 2018. A cet effet, l’ambassadeur  Hiroshi Karube a salué l’initiative et émis un vœu, tout en promettant son soutien. « Je félicite cette annonce de la CENI et souhaite que les élections aient lieu conformément à cette date. C’est le moment pour le peuple congolais de montrer sa ferme volonté afin de réaliser ces élections. Je suis résolu, au nom du Gouvernement du Japon, à apporter notre soutien à ces élections pour la paix et la stabilité sociale de la République démocratique du Congo qui sont indispensables au développement des relations bilatérales entre nos deux pays ».

Pour clore son propos, Hiroshi Karube a invité l’assistance à découvrir la gastronomie japonaise,  les ‘’sushis’’,  les ‘’tempuras’’,… accompagnés de ‘’saké’’. Avec une note : la cuisine japonaise a été  inscrite, depuis décembre 2013, au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

C’était durant cette découverte culinaire que les invités ont également été conviés à apprécier le mini concert de musique classique livré par Kaori Fujii, une flutiste japonaise de renommée internationale, accompagnée par l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste.  Dès leur première note, l’ambassadeur a prié ses invités de porter un toast pour la prospérité et le bonheur des Congolais, ainsi que pour la coopération et l’amitié qui unissent la Rdc et le Japon.

Emmanuel Badibanga

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse