Kinshasa : lancement de la sensibilisation du personnel soignant sur l’hépatite-B

par -
0 383
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les Cliniques Universitaires de Kinshasa ont lancé, ce mercredi 20 décembre à Kinshasa une campagne de sensibilisation du personnel soignant dont les jeunes médecins et les infirmiers, sur l’hépatite-B, ainsi que les modes de prévention contre cette maladie, informe Radio Okapi.

L’hépatite B est une infection virale qui s’attaque au foie. Elle peut être à l’origine de maladies aiguës ou chroniques. Son virus se transmet par contact avec le sang ou d’autres fluides corporels provenant d’une personne infectée. On estime que 257 millions de personnes vivent avec une infection par le virus de l’hépatite B (définie comme la positivité pour l’antigène de surface de l’hépatite B).

En 2015, 887.000 personnes sont décédées des suites d’une infection par l’hépatite B, notamment de cirrhose ou de cancer du foie. Par ailleurs l’hépatite B est un risque professionnel important pour le personnel de santé. Et il est possible de prévenir l’hépatite B avec le vaccin sûr et efficace qui est actuellement disponible.

Selon les spécialistes, les hépatites B et C sont les plus souvent causées par des infections virales de foie, mais elles peuvent aussi êtres dues par des agents chimiques, poisons, drogues et certains parasites.

Signalons que l’objectif de cette campagne financée par l’OMS comme l’indique Radio Okapi, est de renforcer les informations du personnel de santé qui est en contact avec des patients qui souffrent de cette maladie, l’hépatite B, afin de mieux les prendre en charge.

Si l’hépatite- B est méconnue du personnel soignant, comment sera-t-elle à plus forte raison méconnue par la population? D’où la raison d’une sensibilisation du personnel soignant, en le  dotant des connaissances plus nécessaires pour un meilleur exercice de leur profession sur cette maladie dite silencieuse, difficile à l’identifier quand elle est à son début.

L’hépatite-B est méconnue de la grande partie du personnel soignant parce que son évolution dans le corps du malade est silencieuse, a expliqué le Dr Charles Mbendi, spécialiste en maladies de l’appareil digestif aux Cliniques Universitaires de Kinshasa. Dans sa phase finale, l’hépatite-B se manifeste souvent sous forme de Cirrhose du foie ou du cancer de foie.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse