Kinshasa: L’ étau se resserre autour de Ne Mwanda Nsemi

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La justice congolaise est aux trousses de Zacharie Bandiengela alias Ne Mwanda Nsemi. L’ élu de Kinshasa est accusé d’ être le principal  instigateur des troubles qui ont endeuillé les cités  Kimpese et Songololo dans le Kongo-Central. D’ après le porte-parole du gouvernement, le chef spirituel de la secte politico – religieuse Bundia Dia mayala ex-BDK sera jugé en procédure de flagrance.

« Je pense que la justice est en train de procéder à l’interpellation d’un député en procédure de flagrance suite à des actes de violence qui ont coûté la vie à plusieurs personnes dans la province du Kongo central », a dit Lambert Mende. Le porte-parole du gouvernement qui appelle au calme déplore la résistance opposée par le gourou de BDM. «Force restera à la loi, il ne faut pas paniquer »

Il faut dire que la situation est toujours tendue autour de la résidence du numéro1 du BDM située au quartier Ma Campagne. D’ après des sources policières, lors des accrochages d’ hier et de ce matin entre forces de l’ ordre et adeptes, une vingtaine de membres de la secte ont été interpellés. La police n’ évoque pas des morts mais BDM parle de trois de ses membres qui seraient tués. L’ opération de police est toujours en cours, les forces de l’ ordre qui sont déterminées à capturer le chef suprême de l’ ex-BDK. Aux dernières nouvelles, nous apprenons que Ne Mwand Nsemi réclamerait 13 millions de dollars avant toute discussion avec le pouvoir en place.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse