Kinshasa – ISTA: la marche des étudiants dispersée à coup de gaz lacrymogène

par -
0 427
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Si un compromis a été trouvé entre la police et les étudiants de l’INBTP concernant la marche de ce matin, tel n’ a pas été le cas pour leurs collègues de l’ institut supérieur des techniques appliquées, ISTA, qui ont aspiré une bouffée de gaz lacrymogène larguée par les hommes du général Kasongo pour stopper leur mouvement de protestation.

Les manifestants avec rameaux en mains tenaient à arriver à l’office du gouverneur Kimbuta pour lui exprimer leur ras-le-bol suite à l’augmentation du prix des transports en commun.  Une procession colérique étouffée dans l’œuf par les forces de l’ordre sans faire des victimes.

Ces étudiants manifestaient sans autorisation et ils ont bloqué la route au niveau de Kabinda Bokasa. Ils avaient des rameaux, de morceaux de bois et de planches, la police ne pouvait pas laisser faire”, affirme le général Syvano Kasongo, chef de la police ville à Kinshasa sans préciser si ses éléments avaient procédé à des interpellations.

Une autre unité de police a été déployée à l’université de Kinshasa où devrait partir une autre marche pour le même motif. Ces manifestations ont légèrement paralysé les cours qui ont repris pourtant cette semaine dans certaines universités publiques.  Les manifestants fustigent la nouvelle structure des prix des  transports en commun qu’ils qualifient d”anti-sociale“.

Pour rappel, le prix d’une course en taxi et le ticket du bus ont été majorés la semaine dernière par l’hôtel de ville après concertations avec les délégués de l’association des chauffeurs du Congo. La nouvelle grille tarifaire consacre une augmentation entre 150 et 200 fc, selon les destinations. Une règle non observée par certains conducteurs véreux qui vont jusqu’à faire payer 500 fc de plus.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse