Kinshasa : fin du 3ème atelier national sur l’évaluation en douane des marchandises

par -
0 610
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les rideaux son tombés vendredi, en début de soirée, sur le 3ème atelier national sur l’évaluation en douane des marchandises. Celui-ci s’est tenu à Vénus Hôtel à Kinshasa, du 8 au 12 juin 2015. Ce, après les deux premiers tenus successivement à Sultani Hôtel à Kinshasa, en fin mai, et à Lubumbashi début juin. D’ores et déjà, 113 cadres et agents au total sont bénéficiaires de ces enseignements de haute facture. Ce qui aura un véritable impact sur la mobilisation accrue des recettes à la douane congolaise.

Dans son allocution sanctionnant la fin des travaux, le Directeur général adjoint des douanes et accises en charge de l’Administration et Finances Gabriel Mwepu Numbi a, au nom du DG Déo Rugwiza Magera en mission, remercié chacun des participants, cinquante au total, venus des provinces douanières de Bandundu, Equateur et Maniema, pour leur disponibilité se traduisant par leur présence à Kinshasa à cette fin.

Une formation réussie

Il les a par la suite félicités pour avoir suivi avec intérêt les modules de cours sur l’évaluation en douane dispensés par les formateurs dont le Sous-directeur Richard Soki et le vérificateur Thierry, cinq jours durant.

« Ceci démontre votre intérêt et votre prise de conscience sur l’importance des matières vous enseignées, dans le but de permettre une mobilisation optimale des recettes douanières, en particulier, et en général dans le cadre de la réussite du processus de réformes et de la modernisation de l’Administration des douanes congolaises entrepris depuis 2003 », a-t-il renchéri.

Gabriel Mwepu Numbi a, en outre rappelé, qu’au cours de ce 3ème atelier plusieurs thèmes ont été développés par des experts-maison et OMD au bénéfice d’un auditoire averti et désireux d’enrichir ses connaissances. Et de dire : « ces thèmes ont permis, j’en suis convaincu, aux participants que vous êtes, de se familiariser avec les dispositions de l’article 7 de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le Commerce de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), relatifs à l’évaluation en douanes ».

A ce sujet, il sied de rappeler que la DGDA a signé, en date du 5 mars dernier avec l’OMD, un accord relatif au support de formation consistant à mettre à la disposition de la douane de la Rdc du matériel de formation sur des ordinateurs. Ils contiennent une base de données du Système harmonisé de désignation et codification des marchandises, qui est le langage universel du commerce mondial ; une base de données du Recueil sur l’évaluation en douane ainsi qu’une base de données sur la Convention internationale pour la simplification et l’harmonisation des régimes douaniers, appelée Convention de Kyoto révisée (CKR), qui est le fondement des régimes douaniers modernes du 21ème siècle.

Des acquisitions sur fonds propres

A cet effet, la DGDA a acquis, sur fonds propres, 2.000 ordinateurs dotés de ces supports de formation, dont quelques-uns ont été exploités au cours dudit atelier.

C’est à ce point nommé que le numéro 2 de la douane congolaise a formulé trois importantes recommandations, à l’intention des récipiendaires. « La 1ère recommandation consiste à vous inviter à être des adeptes et animateurs du changement vers la modernité de notre administration douanière ; la 2ème est de vous approprier les enseignements reçus de manière à former, à votre tour, vos collègues en matière d’évaluation en douane ; la 3ème enfin est que vous considériez les acquis de ce séminaire comme une mine d’or à exploiter et une réserve où il faudra se ressourcer continuellement », a-t-il formulé, attendant de chacun plus de compétence et d’efficacité dans l’exercice de leurs fonctions respectives.

Avant de clore son propos, le DG a.i a exprimé sa satisfaction à l’issue des travaux, félicitant les formateurs pour compétence et enthousiasme avec lesquels ils ont animé les phases dudit séminaire national endéans 3 semaines. « Votre apport sera certainement ressenti dans l’efficacité transférée aux apprenants qui, je ne puis m’en douter, vont dès après cet instant aborder différemment, avec plus de compétence et de performance, les problèmes de l’évaluation des marchandises (…) », a-t-il déclaré, souhaitant bon retour au participants venus de l’intérieur du pays.

Autres temps forts

Il sied de noter que le mot de Gabriel Mwepu a été précédé de celui des participants. Leur rapporteur, Mme Mubenesha a, au nom de ses pairs, remercié la Haute direction « déterminée à rendre encore dynamique et moderne la douane de la Rdc, en ne ménageant aucun effort dans l’organisation de multiples et différentes sessions de formation aux fins d’une mise à niveau permanente des cadres et agents de cette grande institution douanière, au niveau tant national que provincial », a-t-elle dit d’entrée de jeu.

En guise de recommandations, les participants ont émis le vœu de voir les récipiendaires accéder au site de l’OMD , leur dotation en ordinateurs contenant les outils de l’OMD , l’organisation continue des sessions de formation, l’amélioration des conditions de travail…, promettant que cet atelier portera certes des fruits, partant de la lutte contre la corruption, la fraude, le détournement, les tracasserie et l’impunité, connue sous l’acronyme CFDTI. Demandes qui ne sont pas tombées dans les oreilles d’un sourd.

Juste après Mme Mubenesha, le formateur principal, M. Richard Soki, Sous-directeur à la DGDA et expert en détachement à l’OMD depuis 5 ans, a exprimé sa reconnaissance aux autorités de la DGDA pour l’opportunité lui offerte à former ses collègues. Et de poursuivre : « je peux certifier que nous avons eu affaire à des personnes très attentionnées, dont certaines ayant une très bonne connaissance en matières douanières. Plusieurs modules susceptibles d’apporter plus d’aptitudes aux douaniers ont été abordés ». D’où sa recommandation aux nouveaux formateurs : « poursuivez les efforts et la lecture pour capitaliser les connaissances ».

La cérémonie a pris fin avec la remise de certificats et supports des enseignements reçus aux nouveaux formateurs.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse