Kinshasa : deux personnes aux arrêts

par -
0 757
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Accusées pour pratiques d’homosexualité

 Kinshasa : deux personnes aux arrêts

Deux personnes non autrement identifiées ont été arrêtées pour des pratiques rétrogrades d’homosexualité à Kinshasa par la police nationale congolaise. Ce phénomène qui prend des ampleurs à Kinshasa dans le milieu de la jeunesse dans certains quartiers chauds de la capitale est contraire aux bonnes mœurs et  aux valeurs chrétiennes dans le cadre de la protection de la famille.

En République Démocratique du Congo, les lois du pays interdisent la pratique de l’homosexualité où  deux de même sexe ne peuvent se marier et se présenter devant l’Etat civil pour la célébration du mariage communément appelé mariage Gay.

La journée de samedi 26 mars 2016 dans un quartier périphérique de Kinshasa a été riche en moisson pour les agents de l’ordre qui ont mis la main sur  deux jeunes gens  en flagrant délit d’homosexualité dans les environs d’un hôtel bien connu dans la commune de Barumbu. Parmi les personnes arrêtées, pourtant longtemps recherchées par la police, se  retrouve un certain Beligo Boyemba Sandy, lequel est porté disparu jusqu’à ce jour et dont la famille n’a aucune nouvelle de sa part.

Selon les observateurs et les témoignages recueillis sur place, les deux jeunes gens  incriminés et réprimés par les services de l’ordre, auraient été initiés dans cette pratique d’homosexualité par monsieur Beligo Boyemba Sandy que la police recherche activement, il y a de cela plus d’un mois. Ce dernier se serait mis au vert pour échapper aux griffes de la police. C’est dans ce cadre qu’un avis de recherche à son endroit a été lancé ainsi que différents mandats d’arrêts contre  celui que la police nationale congolaise qualifie de « cerveau moteur et initiateur de la pratique d’homosexualité entre les jeunes »

Avec l’arrestation de ces deux complices, les services de l’ordre espèrent avoir des indices sérieux pour traquer le sieur Beligo Boyemba Sandy que les parents pointent du doigt en le qualifiant d’élément dangereux pour l’éducation de leurs enfants. De manière unanime, les parents accuseraient l’initiateur de l’homosexualité à Kinshasa d’être à la base de la destruction de la jeunesse kinoise dont le phénomène risque de prendre de l’ampleur dans le milieu des jeunes. La famille de l’infortuné aurait déposé une plainte en demandant à la justice congolaise de procéder à son arrestation en vue de sa rééducation dans un centre pénitentiaire car l’homosexualité est stigmatisée, prohibée et détestée dans la société congolaise du fait qu’elle ne correspond ni aux coutumes, ni à la religion, encore moins aux valeurs traditionnelles en tant que fil conducteur de la culture d’un peuple.

La répression d’une telle pratique d’homosexualité  pourrait servir d’exemple à la jeunesse pour intérioriser les valeurs cardinales qui guident la vie  en société.

(FAR/cp)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse