Kinshasa: Des avenues de Kintambo dans le noir

par -
0 96

L’avenue Assolongo est dans une obscurité effroyable dans la commune de Kintambo. L’absence de l’éclairage publique sur cette route, la plonge dans les ténèbres totales à des heures de la soirée. L’avenue de l’O.U.A allant de son tronçon de l’av.de l’Hôpital jusqu’à l’avenue Comorico est également dans le noir. Tous les poteaux d’éclairage public ne s’allument plus la nuit.

Venant du croisement des avenues Assolongo et Mbavu, dans la commune de Bandalungwa  se prolongeant  jusqu’à l’avenue de l’hôpital. Elle passe par le croisement des avenues Kisangani et l’arrêt pharmacie à Bandal, traverse le pont qui est jeté sur la rivière Lubudi mieux connue sous le nom de Makelele, pour  bifurquer vers les avenue Bangala et Equateur à Kintambo. L’avenue Assolongo est donc d’une importance non négligeable.

Cette avenue comprend le couvent des sœurs Franciscaines, l’hôpital de Kintambo ainsi que la maternité de cette même commune. Cette route est profondément dans l’obscurité au temps du soir à cause des projecteurs des poteaux qui ne s’allument pas au temps du soir.

Après dix-huit heures, les véhicules qui empruntent cette voie sont contraints de rouler dans le noir, au risque de connaitre des accidents. Cette obscurité occasionne également de la peur chez les habitants des environs. Ils craignent pour la sécurité de leurs maisons.

A quelque mètres de là, quand-on vient de l’avenue de l’hôpital en empruntant l’avenue O.U.A après les avenues Equateur et Kwamouth à proximité de l’hôpital général de Kintambo juste après la maternité, ce tronçon est non éclairé. Et pour cause, les projecteurs de ces poteaux ne s’allument plus  Ce qui préoccupe certains habitants de cette avenue, c’est que  pendant que l’autorité publique  qui s’occupe de l’implantation des poteaux électriques s’emploie encore sur d’autres sites ailleurs, plusieurs ampoules (projecteurs) des artères de Kintambo déjà éclairées tombent en panne ou n’existent plus.

Par contre, en des endroits où l’éclairage public est installé, cela satisfait les habitants des quartiers bénéficiaires qui ne manquent pas de saluer l’action du gouvernement provincial de la ville province de Kinshasa. Les inspecteurs de l’Hôtel de Ville ont une responsabilité dans le suivi des travaux de  l’éclairage public. Ainsi que le bourgmestre de la commune qui, lui, est tenu d’exiger le respect du cahier des charges des services commis à la suivie des travaux sur la qualité des travaux qu’ils offrent à la population.

Si cette action de l’éclairage public est entreprise, ça pourrait limiter les risques d’accidents de circulation et d’attaques des bandits qui profitent de cet état des choses. Sur l’avenue Assolongo et U.O.A, l’avenue O.U.A qui d’ailleurs, connait un nombre important de cambriolage  des boutiques et des maisons de commerce situé sur cette route où l’obscurité est souvent au rendez-vous.

Des chauffeurs témoignent :’’ l’obscurité sur ce tronçon est non négligeable car c’est la voie d’accès et de relais pour un grand nombre de population des communes de Bandalungwa et de Kintambo qui fréquentent au quotidien ces routes soit pour rejoindre magasin Kintambo soit pour les écoles pour le nombreux élèves.’’

La plupart des usagers de ces axes, ils recommandent à l’autorité urbaine de faire la  pression à la Société nationale d’électricité (SNEL) pour cause des coupures intempestives de l’électricité sur ces tronçons.

(Pana Ngovudi)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse