Kinshasa : COFEDI reçoit 79.000 $ du Japon

par -
0 226
(De g.à d.) Raphael Mondonga, Mamie Mabala et Hiroshi Karube /Ph. AmbaJapon

M.Hiroshi Karube, Ambassadeur du Japon en République démocratique du Congo, a procédé à la signature du Contrat de Don pour le Projet d’Adduction d’Eau Potable dans la Commune de Maluku avec Mme Mamie Mabala Monzaba, Présidente de l’ONG « Collectif des Femmes pour le Développement Intégral (COFEDI) ». Ce, en vue de la Construction de huit forages manuels dont le montant s’élève à 79.000 dollars américains. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de M. Raphael Mondonga-O-Batobandelye, Secrétaire Général à la Coopération Internationale, ce mardi 10 janvier 2017, à la chancellerie de l’ambassade nippone à Kinshasa.

Tout en félicitant le fait que cela marquait le premier micro-projet qu’il a signé en 2017, M. Karube a souligné l’importance primordiale de l’accès à l’eau potable pour assurer la qualité de vie des populations. Dans son discours, l’ambassadeur a exprimé sa joie d’un rêve qui devient réalité : « C’est un réel plaisir pour moi de signer aujourd’hui l’Accord du Contrat de Don pour le ‘’Projet d’Adduction d’Eau Potable dans la Commune de Maluku par la Construction de Huit Forages Manuels », a-t-il dit. Et de poursuivre : « Je suis d’autant plus heureux que cela marque la première signature pour le micro-projet de l’année 2017, et ce, en présence de Monsieur Raphaël Mondonga-O-Batobandelye, Secrétaire Général à la Coopération Internationale ».

C’est le lieu de le dire en guise d’argumentaire que l’Accès à l’eau potable constitue une condition nécessaire et essentielle pour assurer la qualité de vie des populations. Cela, bien que la République Démocratique du Congo possède une potentialité importante dans la ressource hydraulique. Cependant, elle n’a pas de moyens suffisants pour installer les forages, et les habitants de cette commune urbano rurale de la capitale étaient exposés aux risques de maladies infectieuses comme le choléra.

« C’est donc pour surmonter ce problème que l’Ambassade du Japon a décidé de soutenir l’organisation COFEDI dans la mise en place de ce projet, pour un montant de soixante-dix-neuf mille dollars américains », précise le communiqué de presse.

D’autre part, comme l’indique son nom, l’ONG COFEDI a pour mission de soutenir les femmes à travers du développement communautaire. « À cet égard, je voudrais souligner que la construction des forages soulagera aussi les fardeaux des femmes d’aller puiser de l’eau à distance. Cela leur permettra d’avoir une opportunité de travail et d’épanouissement dans la société », a indiqué l’ambassadeur, suscitant ainsi lune grande admiration des bénéficiaires.

Pour terminer son propos, le Japonais a dit espérer « sincèrement que l’ONG COFEDI mettra en œuvre ce projet en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes », avant d’exprimer un vœu : « je pourrai assister à la cérémonie d’inauguration dans un avenir très proche ».

 

(Emmanuel Badibanga)

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse