Kinshasa accueille CINEF 2016

par -
0 573
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Huit jours durant, les amoureux se retrouveront autour des écrans à la Place 7eme rue de Limete, au Centre Wallonie Bruxelles et à l’Institut Français de Kinshasa dans le cadre de l’édition 2016 du festival du cinéma au féminin.

Organisé par l’Association des femmes cinéastes congolaises (Afcc), c’est depuis le début du week-end dernier que le go à été donné et d’ailleurs l’arrivé de certains invités ne s’est pas faite attendre puisque d’autres parmi eux sont déjà dans la capitale congolaise. Et un groupe important aussi arrive aujourd’hui pour compléter la liste de participants à cette rencontre qui se tient du 18 au 25 juin 2016.

« Cette année, on n s’y est pris à temps. Aminata Diallo Glez, alias Kadi Jolie, l’invitée d’honneur du festival a confirmé sa venue », a dit d’emblée Clarisse Muvuba aux Dépêches de Brazzaville. Et à la coordonatrice du Festival Cinéma au féminin (Cinef) d’ajouter qu’au-delà de sa notoriété censée contribuer à l’aura de la manifestation, l’actrice et productrice burkinabè entend également faire profiter son expertise à la manifestation. Et donc, à la différence de la star nigériane Omotola Jalade, invitée d’honneur l’an dernier, elle y animera donc un atelier de production à l’intention des jeunes cinéastes. « Nous savons tous que le Burkina Faso a une longueur d’avance sur nous en matière de cinéma. Du reste, la plupart de mes amies burkinabès sont productrices alors qu’ici en RDC, c’est rare d’en trouver. Il y en a très peu. Elle va venir partager son expérience avec les producteurs et productrices et ceux qui aspirent à le devenir », nous a-t-elle affirmée.

Kady Jolie n’est pas la seule invitée à qui l’AFCC réserve un accueil privilégié. En effet, l’hôte de marque est précédée par Hervé Gouene, alias Ismaël qui sera déjà de la partie à dater du 16 juin. Sa venue tient à l’une des spécificités que la présente édition du Cinef. Clarisse anticipe à ce sujet soulignant dès lors : « À ceux qui se posent la question de savoir, pourquoi nous avons fait appel à lui alors que c’est un homme, la raison est simple. La troisième édition a pour thème “Les séries télévisées et la famille“ et Hervé Gouene est entré dans toutes les familles de Kinshasa à travers la série L’As du lycée où il campait le rôle d’Ismaël, le principal acteur, c’est pour cela que notre choix s’est porté sur lui ».

À la réalisatrice de poursuivre : « En septembre, nous avions initié un projet nommé “Jeune ciné“, il consistait à former les jeunes de 8 à 14 ans au métier de scénariste et acteur. Convaincus que les enfants sont plein d’imagination et ont de belles idées, nous avons pensé les exploiter afin de les encadrer quitte à façonner certaines carrières dès le bas-âge. Créer une sorte de pépinière où l’on pourrait dénicher des talents. Et, pour nous Hervé constitue un bel exemple qui devrait inspirer plus d’un, savoir que déjà enfant, il était acteur, il a grandi depuis et continue d’exercer ce métier. Cela devrait susciter, on le souhaite vivement, dans le chef des enfants kinois l’envie de se lancer dans cette carrière dans le jeune âge ».

Par ailleurs, Clarisse a parlé d’une troisième invitée, en l’occurrence la journaliste- réalisatrice congolaise Wendy Bashi, mais a aussi souligné que pour sa prochaine édition, le parrainage du Cinef sera assuré par un artiste de renom. Elle a indiqué à cet effet que la chanteuse Barbara Kanam s’est engagée à soutenir le festival en tant que marraine. La diva congolaise, nous apprend-elle, se montre très intéressée par l’univers du cinéma. Parrainer le Cinef serait donc déjà une sorte d’approche significative dans le milieu.

Déjà pour son jour du lancement à la Place 7 eme, rue Limete, il y a eu un vrai engouement de cinéphiles, qui voulaient aussi faire des photos avec Ismaël, la star de la série l’as du lycée.

(OM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse