Kinshasa : A. Minaku lance le Réseau de jeunes parlementaires de la RDC

par -
0 497
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku Ndjalandjoko a procédé hier, au lancement des activités du Réseau de Jeunes Parlementaires de la République démocratique du Congo, RJP. Il a en outre pris acte de l’installation effective de son Bureau et déclaré ouverts les travaux de son Atelier. Tout cela, au siège du grand temple de la démocratie, dans la prestigieuse Salle des Banquets du Palais du peuple à Kinshasa. L’événement a eu lieu devant plusieurs parlementaires, membres du Gouvernement, Ambassadeurs et Chefs de Missions diplomatiques, Représentants des Organismes  spécialisés du Système des Nations Unies et des Organisations internationales.

« L’essentiel de cette pensée mûrie à la faveur notamment des apports de la coopération interparlementaire à l’échelle continentale et planétaire et enrichie par le fruit de la prise en charge des enjeux réels et actuels de l’histoire en cours d’écriture, s’articule autour d’une cible de prédilection », a commencé le speaker de la Chambre basse du Parlement. Il s’agit de  l’éveil de la jeunesse, sa préparation pour assurer la relève, son initiation au leadership d’Etat, son implication dans l’enracinement des valeurs démocratiques et républicaines ainsi que des vertus du dialogue et de la recherche du consensus.

Un cadre de réflexion

Le Réseau de jeunes parlementaires qui se met en activité dès l’adoption  de ses textes fondateurs conçus en conformité avec les Règlements  intérieurs des deux Chambres législatives, se veut un cadre de réflexion et d’actions en vue de mobiliser les acteurs étatiques majeurs du pays, autant que les partenaires bi ou multilatéraux de celui-ci. Spécialement, concernant toute question pouvant concourir à l’épanouissement de la jeunesse.

« J’ai noté, en guise d’objet déclaré, que le Réseau va concourir à  l’élaboration des lois qui tiennent compte des droits fondamentaux des jeunes sur des questions telles que celles de la santé, de l’éducation et de l’emploi », a dit à propos le Président Minaku .

En revanche, en termes d’objectifs prioritaires, le Réseau entend se donner pour missions de sensibiliser les jeunes de manière à aiguiser leur conscience sur leurs droits fondamentaux et sur la nécessité d’obtenir une vulgarisation optimale des lois relatives à la promotion ainsi qu’à la protection de la jeunesse;  favoriser la participation massive et responsable des jeunes dans le processus électoral en cours et à venir;  nouer des partenariats stratégiques avec les organisations des jeunes de notre pays, du continent et du monde entier, en particulier sur des questions portant sur leur épanouissement dans
le contexte de la globalisation ; et enfin, renforcer les capacités de jeunes parlementaires dans le cadre de la production législative et du contrôle parlementaire.

Une initiative alléchante

L’initiative du Réseau étant à juste titre alléchante, le Président de l’Assemblée nationale y a joint sa main d’assistance et dit attendre voir s’y joindre l’implication de tous les esprits épris du souhait du plein épanouissement de la jeunesse et de sa « compétitivité» en tous points de vue vis-à-vis des jeunes d’autres pays.

Aubin Minaku a déclaré avoir toujours regardé cet idéal tourné vers les jeunes comme un leitmotiv majeur pour toute action politique responsable. « C’est d’ailleurs celui-là que notre pays, sous l’impulsion de Son Excellence Monsieur le Président de la République Joseph Kabila Kabange, Chef de l’Etat, met en œuvre dans l’ordonnancement juridique interne et dans le concert des Nations », a-t-il renchéri et conclu.

Le satisfecit de Diene Keita

Prenant la parole à son tour, Mme Diene Keita, Représentante du Fonds des Nations pour la Population s’est dite heureuse. En effet, ce Fonds a pour mandat d’œuvrer notamment, pour  que le potentiel de chaque jeune soit accompli. Selon elle,  « avec une population constituée à plus de 60 de personnes âgées  de moins de 20 ans, les besoins à satisfaire sont énormes, tant sur le plan de  la formation, de la santé du logement que de l’emploi ».

Elle a exprimé son vœu de voir ce réseau, à l’instar du groupe de travail interministériel sur le dividende démographique présidé par le Premier Ministre, contribuer à positionner d’avantage les problèmes et les priorités de jeunes dans l’Agenda  national.

(Emmanuel Badibanga)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse