« Kin en Ebullition » Festival de Musique et danse traditionnelle 5ème édition

par -
0 705
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Sept groupes musicaux traditionnels venus des provinces congolaises ont donné des spectacles de haute facture, ce jeudi 21 mai 2012, au Centre Culturel Congolais le Zoo (Cccz) en présence de diverses personnalités.

Coïncidant avec la Journée internationale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, la 5ème édition du Festival des musiques et danses traditionnelles qui demeure une tribune de libre expression des culturelles congolaises, a prouvé aux yeux des participants l’importance d’une telle activité dans un Congo en mutation.

Le Directeur Général du CccZ a précisé le concept trouvé cette édition : « Kin en ébullition, n’est rien d’autre que cette diversité culturelle exprimée en pleine capitale du pays, une vitrine où à travers la danse traditionnelle de différentes tribus se rencontrent pour présenter leur culture longtemps confinée dans leurs terroirs respectifs ».

Maloba Mwaluka Ignace Joseph n’est pas allé par le dos de la cuillère pour dire que, « Kin en ébullition se veut aussi un concours de musique destiné à susciter l’esprit d’émulation auprès des jeunes groupes existants et à primer les meilleurs d’entre eux. Pour lui, la volonté manifestée par cette rencontre est de porter une contribution à l’illustration de ce Congo culturellement arc-en-ciel et à sa vocation comme carrefour de la diversité pour les 450 tribus qui le composent ».

Plaçant un mot sur l’élan actuel du Centre culturel le Zoo qu’il dirige, Maloba Mwaluka reconnaît que son rayonnement ne cessera de s’affirmer dans un futur proche comme socle et voix de la RDC dans l’échange, la diffusion et la promotion de la culture.

Ayant pour thème cette édition, l’Unité dans la diversité culturelle, pour la paix et le développement, cette rencontre a connu la participation de groupes venant fraîchement de la Province Orientale, du Katanga, du Kasaï Occidental, du Nord-Kivu, du Bandundu, du Bas-Congo, de l’Equateur et de Kinshasa.

Le représentant de l’Unesco, qui a foulé pour la première fois ce cadre du CccZ, a remercié les organisateurs de cette activité et en a saisi l’occasion pour les encourager pour les efforts fournis afin que la culture congolaise ait toujours sa place. Abdourahamane Diallo reste convaincu que la diversité culturelle exprime le pouvoir vivre ensemble en suscitant le respect de l’autre et la culture de la paix.

Il sied de souligner que contrairement à la musique amenée par l’homme blanc qui se transmet par écrit, composée et interprétée par des professionnels, la musique traditionnelle se transmet par l’oralité et sans support écrit. Elle est l’œuvre d’une communauté et non d’une personne. Elle est donc le reflet d’une civilisation qui varie selon les peuples, les époques et les lieux. Sa richesse se perpétue de génération en génération.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse