Kimbembe, SCTP cap sur le redressement !

par -
0 733
Le DG Kimbembe Mazumba ph. tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La relance de la machine de redressement de la Société Commerciale des Transports et Ports (SCTP) est un travail de longue haleine qui appelle à la contribution de tout un chacun : travailleurs, machinistes, batteries, cadres et pourquoi pas tous les citoyens épris de bon sens et soucieux du développement de son pays, le Congo.

L’on fournit le travail professionnel pour pénétrer la réalité de l’ex Onatra, l’actuelle SCTP. Il va sans dire qu’au regard des éléments en présence, un seul article de presse, ne suffira pas pour étaler les difficultés ou encore les différentes pistes de solutions permettant de brandir les profondeurs de cette grande entreprise.

Dans un contexte particulier, le 2 avril 2015, Kimbembe Mazunga prend la commande de l’actuel comité de gestion sur fond de crise : salaires impayés, trafic inexistant sur la voie ferrée entre Kinshasa et Matadi, plusieurs tonnes d’ordures envahissant l’environnement du travail et le bâtiment sur le boulevard au grand risque d’épidémie de la famille Onatra. Avec plus de 3000 travailleurs dont les sanitaires impraticables avec comme seule lueur d’espoir l’ITB Kokolo qui venait d’être réhabilité avec les fonds du gouvernement, sur instruction du Président de la République.

Il faut avoir une mémoire courte pour faire effacer de la mémoire collective l’image de cette entreprise qui reprend sa raison d’être cinq jours après l’arrivée de Kimbembe à la tête. Les actes premiers : l’apurement des arriérés de salaires, le dégagement des immondices et la remise en service des toiles de l’eau courante,… bref l’assainissement du milieu du travail parce que pour l’actuel comité de gestion, l’homme est au cœur de toutes les préoccupations. Qui va oublier les nombreuses charges à la faveur des retraités hérités de la gestion des comités précédents ? Tous ces signaux ont été lancés à l’endroit du personnel dans le souci de l’amener à participer aux efforts de redressement de la société.

Hélas ! Cela se faisait sans compter avec les ardeurs de quelques manipulateurs non contents du nouvel élan et qui entretiennent quelques officines pour distiller les mensonges et la calomnies, dans l’intention sournoise de casser l’essor pris sous la conduite de ce comité.

Lorsqu’on se frotte à la réalité de la SCTP actuellement, les faits sont éloquents. Les actes posés à longueur de journées reflètent le souci des nouveaux dirigeants d’outrepasser les réalités conjoncturelles mondiales, pour faire mieux.

Rappelons que l’exercice syndical fait partie de la vie normale d’une société sérieuse. Pour le comité actuel, le mouvement syndical est un partenaire aidant à l’avancement positif de la SCTP qui, rappelons-le, constitue l’un des poumons de l’économie congolaise.

Avant de s’attarder sur les axes prioritaires de l’actuel comité, soulignons de prime abord que l’on doit cesser de considérer l’Ex Onatra comme un sanctuaire d’agitations. Le moment est venu de ramener tout le monde au travail, pour redonner à cette société des transports et des ports sa vocation, celle d’épine dorsale pour le développement de la RDC.

(Onassis Mutombo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse