Kimbanseke: Des inciviques monnayent des raccordements frauduleux

par -
0 462
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis quelque temps, un groupe de jeunes incontrôlés se livre à la commercialisation du courant sans en avoir qualité. Cette situation est survenue dans la commune de Kimbanseke, précisément au quartier Bahumbu, après que des inciviques aient défoncé la porte d’une cabine électrique sur l’avenue Matanda. Il nous revient que cet engin d’une capacité de 6600 KVA, est une propriété de Moes, une entreprise de fourniture d’énergie électrique qui collabore avec la Société nationale d’électricité, Snel. Après leur coup, les brigands ont procédé à une série de raccordements  frauduleux, exigeant du fait même un forfait de six mille (6000) francs congolais de chaque ménage intéressé par ce « mal nécessaire ».

En effet, l’énergie électrique de Moes est permanente ; son système d’exploitation n’enregistre guère de coupure. Cette situation suscite la convoitise générale dans les quartiers où l’entreprise a installé son réseau de transport électrique. Sur sa ligne donc, la radio, la télévision, la charge-batteries de téléphones sont en service en mode non-stop, c’est-à-dire sans connaître de délestage. Et voir plusieurs maisons bénéficiant d’un raccordement frauduleux sous la barbe de l’autorité locale, il y de quoi décourager l’investisseur qui, de ce fait, réalise des manque-à-gagner.  A ce sujet, un chargeur de batteries de téléphones surnommé Go, a témoigné en ces termes : « Sur l’avenue Matanda, ils ont recouru à des marteaux pour défaire la porte métallique. Ayant cassé le cadenas, les fraudeurs sont parvenus à détruire le système de déverrouillage de la porte de cette cabine d’une puissance de 6.600KVA. Quand ces hors-la-loi ont pris le contrôle de l’engin, ils ont d’emblée activé les disjoncteurs. C’était la liesse, car moyennant une modique de six mille (6000) francs congolais, des ménages ont bénéficié du raccordement frauduleux. Les disjoncteurs étant installés sur les poteaux transportant les câbles électriques », a-t-il rapporté.

Il nous revient qu’une semaine s’est écoulée depuis que dure cette triste situation. L’énergie est consommée sans aucune facture de la société concernée.

Dernièrement, la Police et des responsables de l’entreprise ont interpellé certaines personnes présumées comme de  vrais acteurs de ce hold-up économique. Parmi elles, des utilisateurs illégaux à la suite des raccordements  frauduleux de l’énergie électrique dans cette partie de la capitale.

Le quartier Biyela à Kimbanseke est plongé dans le noir voilà 10 années. D’autres avenues avaient du courant, mais les câbles de la SNEL avaient été emportés nuitamment par des inciviques. Un notable local, a exprimé sa reconnaissance en ces termes : L’éclairage publique est partiellement présent, il reste néanmoins quelques grandes avenues de Kimbanseke  telles que : Mbanza-Nsundi, Colonel Ebeya,l’avenue de Wenze ya Brazza au quartier Biyela, l’avenue Kikanga, pour citer ces quelques-unes.

(Nzuzi Richard, Cp)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse