Kick boxing: Me Mboka Lourd pour la pérennisation de sa discipline

par -
0 731
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Vice-champion congolais de Kick boxing, Me Mboka Fils (photo ci-contre) surnommé « Lourd » par ses nombreux admirateurs à cause de son poids, évolue au sein de Kick Boxing « Tigre Force » sous la supervision Me José Esiyo. Au cours d’un entretien qu’il a bien voulu avoir avec nous, il nous a fait pénétrer sa détermination de faire luire l’image de marque de la discipline sportive au sein de laquelle il se prélasse, le kick boxing. Il dit cela parce que plusieurs personnes pensent qui découvre petitement cette discipline ne lui accorde pas encore tous les bénéfices du temps. Pour cela, il revient sur ce qu’il nous avait déclaré ultérieurement en prenant la résolution de mettre sa ceinture de champion en gage pour rechercher un challenger qui pourra le détrôner étant donné que jusque là, il n’a jamais vu quelqu’un l’approcher pour tenter cette expérience. Ce qui le pousse à placer ce défi et à annoncer sa disponibilité pour des compétitions futures qui le mènera au titre du champion de la RDC dans le kick boxing. Il tient résolument à la pérennisation de cette discipline sportive.

C’est quoi le kick-boxing ?

Kick-boxing est une discipline appartenant au groupe des boxes pieds-poings (BPP) développée au début des années 1960 par les Américains.

Le kick-boxing est une discipline appartenant au groupe des boxes pieds-poings (BPP) développée au début des années 1960 par les Américains, ou « kick-boxing américain » avec coup de pied circulaire en ligne basse et parallèlement à la même époque par les Japonais, appelé « kick-boxing japonais » avec coups de genou. Ce type de boxe, notamment de compétition, a été également influencée par les boxes occidentales, notamment la boxe anglaise et la boxe française. Un combattant de kick-boxing se nomme « kick-boxeur » (au féminin une « kick-boxeuse »). À ne pas confondre avec le terme, « kickeur » qui a contrario de « boxeur » est un combattant qui utilise essentiellement des techniques de jambe. La discipline s’écrit le plus couramment, en Français : « Kick-Boxing » et en Anglais, « Kickboxing ».
Il n’existe pas à proprement parler d’organisme international majeur gérant la discipline, mais plutôt un ensemble de fédérations mondiales développant cette pratique compétitive.

De la préparation en cachette

En attendant, il vient de prendre la résolution de travailler en cachette pour se préparer à d’éventuelles compétitions. Il s’entraîne aujourd’hui en salle loin des yeux suspects. Par moment, sous la surveillance de Me José Esibo, Me Lourd avec son poids de 80kilos s’entraîne dans la cour de l’Ecole primaire 3 Saint Marc à Kingasani dans la commune de Kimbanseke. Il est en ce lieu du lundi au vendredi pendant une heure soit de 17h30’ à 18h30’.

(Kingunza Kikim Afri)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse