Kasaï-Occidental

par -
0 1380
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Signature d u contrat de concession pour la production de l’énergie électrique au site Mbimbi Mayi Munene de la rivière Kasaï

La date du 26 juin 2015 restera gravée dans la mémoire des ressortissants de la province du Kasaï-Occidental et des Congolais en général. Ce jour marque, en effet, un tournant décisif dans le domaine de l’énergie électrique pour le développement de la province sus évoquée. Le gouvernement de la RDC et l’Entreprise Construction Finance & Engineering Congo (CFE), ont procédé à la signature du contrat de concession portant sur la construction et l’exploitation de la future centrale hydroélectrique de Mbimbi Mayi Munene qui sera aménagée sur la rivière Kasaï, à 27 km de la ville de Tshikapa, dans la province du Kasaï-Occidental.

Les deux parties ont été respectivement représentées par M. Matadi Nenga Gamanda, ministre de l’Energie et Ressources Hydrauliques de la République démocratique du Congo et M. Enezio Alves Rosa, Directeur exécutif de l’entreprise concessionnaire.

Sur place, l’on a noté la présence des députés nationaux et sénateurs de la circonscription électorale de Tshikapa, de 3 autres membres du gouvernement congolais, du Président de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Occidental, du représentant du Gouverneur de la province du Kasaï-Occidental, des conseillers principaux du Chef de l’Etat et du Premier ministre, des hauts cadres du ministère de l’Energie et Ressources Hydrauliques, de nombreux autres invités et d’une forte délégation de dirigeants du Groupe Corporate Finance et & Energeering venus du Brésil, du Portugal, du Mozambique et de l’Angola.

Cinq temps forts ont marqué cette cérémonie : la signature du contrat, la lecture du procès-verbal de la cérémonie, l’allocution du Directeur exécutif de CFE Congo, l’allocution de l’Ambassadeur du Brésil en RDC et l’allocution du ministre de l’Energie.

Que retenir de ces allocutions ?

Pour M. Enezio Alves Rosa, c’est un jour spécial pour les deux parties car on travaille sur ce projet depuis 3 ans. CFE/Congo s’emploie à apporter son expertise en réalisant ce projet pour le développement du pays. Cela n’était possible sans la présence de la délégation du ministère de l’Energie, a-t-il noté. De ce fait, il remercie les autorités du Kasaï et du pays. Il n’oublie pas les partenaires de son entreprise qui ont effectué le déplacement et qui l’accompagnent dans la réalisation de ce projet. « Faites-nous confiance et vous ne serez pas déçues », a-t-il lancé aux autorités.

L’Ambassadeur du Brésil a déclaré que c’est pour la 1ère fois qu’il participe à une telle cérémonie depuis son arrivée, il y a deux ans en RDC. Le projet va générer 1200 emplois et l’usine produira 100 mégawatts avec possibilité de coopération avec l’Angola. Et il a clos en révélant que la RDC demeure un grand partenaire du Brésil en Afrique.

Dans son mot de circonstance, le ministre de l’Energie et Ressources Hydrauliques a rassuré l’Ambassadeur du Brésil en RDC qu’il existe des similitudes formidables entre les deux pays, notamment les forêts tropicales. Et de relever qu’il s’agit là du tout premier contrat de concession en faveur d’un partenaire privé qui a choisi d’investir dans la production de l’énergie électrique depuis que la loi n° 14/011 a été promulguée le 17 juin 2015 par le Chef de l’Etat.

Il note que cette loi imprime un tournant décisif dans le domaine partage public et privé, car elle consacre la libéralisation du secteur de l’électricité en République Démocratique du Congo. Il remercie le président Joseph Kabila pour cette ouverture du développement de la RDC. Et il ne peut pas passer sous silence la politique du gouvernement en cette matière. Profitant de l’occasion, le ministre a fait remarquer au partenaire CFE Congo que le Gouvernement congolais et l’opinion nationale le jugeront par les actes et le ministre lui a assuré l’accompagnement du gouvernement et du ministère.

Il a appelé ce partenaire à allier qualité et célérité dans l’exécution des travaux, à respecter le chronogramme convenu et les engagements pris dans le contrat de concession qui venait d’être signé. Disons que ledit contrat confère à l’entreprise CFE Congo les droits et obligations d’exploitation du domaine public de l’Etat pour la production de l’énergie électrique d’origine hydraulique et du service public de l’électricité conformément à la Loi.

(Antoine Bolia)   

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse