Kananga: Près de 50 présumés miliciens Kamwena Nsapu remis en liberté

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au moins 43 présumés miliciens de Kamuina Nsapu ont été libérés mardi 31 janvier 2017 par les autorités politico-militaires de la province du Kasaï-central (au centre de la RDC). Ces derniers  figurent parmi environ 250 personnes arrêtées il y a quelques mois après de multiples attaques attribuées aux hommes de l’ancien chef coutumier Kamuina Nsapu à Kananga et dans d’autres villes et localités de l’espace Kasaï.

«Les présumés miliciens libérés ont signé à titre individuel un acte d’engagement par lequel chacun ils renonce de participer à tout mouvement insurrectionnel», indique un responsable qui regrette qu’«aucune mesure d’accompagnement n’ait été mise en place pour que ces combattants ne constituent plus une nouvelle menace.Chacun rentre chez lui. Le gouvernement provincial parle d’un geste d’apaisement pour que les miliciens arrêtent de menacer la ville».

Une centaine de combattants arrêtés serait encore détenus par les services de sécurité au Kasaï-central.

«On dit que ceux qui sont libérés sont ceux n’ayant pas commis des faits graves… Les personnes ayant commis  des meurtres, incendies de bureaux de l’Etat ne seront pas libérés… au moins pour le moment», conclut notre source.

Pour mémoire, le vice-premier ministre en charge de l’intérieur et sécurité Ramazani Shadari a reçu ce mardi 31 janvier 2017 les gouverneurs Alphonse Ngoyi Kasanji du Kasaï-Oriental, Alex Kanda Mupompa du Kasaï-Central et Marc Manianga du Kasaï. Au menu de leurs échanges, la situation sécuritaire dans leurs provinces respectives.

Jean Pierr Kayembe avec Actualite.cd

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse