Kananga : E. Shadary parachève l’œuvre amorcée

par -
0 449
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lorsqu’il s’était décidé de descendre à Kananga, dans la province du Kasaï-Central afin d’y prêcher la paix, pendant que la milice du feu chef coutumier Kamwina Nsapu faisait encore de ravages, personne ne pouvait s’imaginer que la situation se calmerait aujourd’hui. Cette accalmie qui s’installe progressivement est la conséquence d’une approche mise en œuvre, différemment de tout ce qu’on connaissait jusque-là. C’est ainsi que le dialogue et le volet communautaire ont été mis en exergue, pendant que l’option justice ou militaire ne devront intervenir que lorsque les deux premiers n’ont pas donné des résultats escomptés. Vu que les choses avancent positivement et que la famille régnante a compris la nécessité d’enterrer la hache de guerre, à la condition que le Gouvernement s’amende et répare, il n’est pas étonnant que la paix revienne dans cette partie du territoire congolais.

C’est dans cette optique que le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité sortant, Emmanuel Ramazani Shadary, est arrivé hier jeudi 13 avril 2017 à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï-Central. Il est accompagné du ministre des Affaires coutumières, Venant Tshipasa. Il a été accueilli par le Vice-gouverneur du Kasaï Central, Justin Milonga, le Général de la police nationale congolaise, le Commissaire divisionnaire Charles Bisengimana, le Général FARDC Lombe, Commandant de cette Zone de Défense et d’autres autorités politico-militaires et coutumières.

Dans cette partie du pays qui retrouve peu à peu sa quiétude après d’atroces violences attribuées il y a près de 9 mois aux terroristes opérant sous le label Kamwina Nsapu, Ramazani Shadary vient entamer et achever la deuxième étape de sa mission comme annoncé la fois dernière. A savoir, concrétiser les engagements pris avec la famille régnante qui s’est inscrite depuis lors dans la logique de la paix indexant ceux qui continuent à poser les actes criminels au nom de Kamwina Nsapu comme des hors la  loi qui auront à faire à la puissance publique. Il est prévu des actions majeures entre la délégation du Gouvernement et la famille régnante pour enterrer enfin la hache de guerre. Il est également prévu d’autres visites d’itinérance et d’administration du territoire dans le Grand Kasaï profond.

« Les miliciens Kamwina Nsapu se sont rendus au pouvoir public et aujourd’hui, j’avais laissé beaucoup de taches au niveau de la famille régnante, au niveau des services de l’Etat, de l’administration elle-même. Nous sommes venus continuer ce qu’on a commencé, parce que le chef de l’Etat ne jure que pour la paix, la concorde et pour que tout le monde nous puissions nous préparer vers l’organisation des élections crédibles, libres  et transparentes », explique le VPM à la presse, avant d’ajouter que c’est la raison pour laquelle il est là.

Et de renchérir que nous pourrons également faire un tour dans le Kasaï, à Tshikapa, et dans d’autres territoires, mais nous commençons par Kananga.  « Je viens poursuivre ce que j’avais déjà commencé. Je suis venu avec le ministre des Affaires coutumières et le Commissaire de la Police, preuve que le chef de l’Etat recherche la paix dans le Kasaï. Vous avez vu les miliciens Kamwina Nsapu à côté de la police et vous avez constaté que la situation s’est améliorée ! Vous savez,  qu’il y a des gens au stadium de l’espoir. Je vous demande de nous accompagner vers la paix, d’avoir un message qui envoie vers la paix », soutien-t-il.

Bien avant son voyage à Kananga, le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadaray  a reçu en audience ministre sortant de la Coopération au Développement, Clément Kanku Bukasa, qu’accompagnaient certains  notables du coin.  Il était venu remercier le n°1 de l’Intérieur et Sécurité pour les efforts entrepris pour le retour de la paix dans l’espace kasaien et surtout pour le dialogue avec la famille régnante comme mode de résolution, de ce conflit qui a fait couler beaucoup de sang de part et d’autre, mais qui appelle à ce jour une assistance humanitaire considérable du Gouvernement central. Elu de Dibaya, Clément Kanku appelle les filles et fils du Grand Kasaï à soutenir le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité dans l’accomplissement de la mission lui confiée par le chef de l’Etat.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse