Kamwina Nsapu: R. Shadary exige une condamnation officielle des Nations Unies

par -
0 610
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies en matière de prévention du génocide, Adama Dieng était hier chez Ramazani Shadary. Le diplomate onusien qui revient d’une tournée dans le Kasaï Central et au Kasaï a salué l’approche pacifique du Vice-Premier ministre Emmanuel Ramazani pour régler la question de la milice terroriste Kamwina Nsapu. Aussi a-ti-il encouragé le gouvernement à poursuivre en justice tous les auteurs des crimes qui qu’ils soient.

« Tout d’abord, je tenais à féliciter les mesures qu’il a prises pour remettre les morceaux cassés au sein de la famille régnante. Grace à lui, il y  a un début de solution. Malheureusement, ce qui s’est passé dans le Kasaï Central préoccupe mon bureau qui est chargé de la prévention. Voilà pourquoi j’ai décidé moi-même de venir en Rdc pour essayer de travailler avec les autorités de ce pays dans la prévention », reconnait-t-il, avant de dire qu’un conflit qui a démarré dans un village, s’est propagé et nous devons mettre tout en œuvre pour éviter qu’il ne se propage…Le VPM œuvre dans ce sens pour que ces provinces du Kasaï  jadis havre de la paix, retrouvent cette âme pour que tout le monde vive dans la paix.

Il a réitéré ses encouragements au Vice-Premier ministre qui entend convoquer une conférence sur la paix et la réconciliation à Kananga à poursuivre les efforts déjà entamés pour prévenir les conflits entre communautés, surtout dans la province du Kasaï. Ramazani Shadary a dissipé les zones d’ombre dans la tête de son interlocuteur sur la genèse du phénomène Kamwina Nsapu. Ce, avant d’exiger une condamnation officielle de ce mouvement terroriste par les Nations Unies et la Communauté internationale.

Il sied de souligner que le Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention du génocide, M. Adama Dieng, a effectué, depuis le lundi 19 juin 2017, une visite de six jours en République démocratique du Congo. M. Adama Dieng était venu à Kinshasa pour mieux comprendre l’évolution de la situation préoccupante dans les Provinces du Kasaï et autres ; mais également pour voir dans quelle mesure, il est possible de soutenir les efforts visant à mettre fin à la violence dans les régions affectées par celle-ci et prévenir de nouvelles atrocités contre les populations civiles congolaises.

Durant son séjour en RDC, M. Dieng prévoyait des rencontres avec les autorités gouvernementales, la Société civile, les autorités religieuses, l’Equipe-pays des Nations Unies et la MONUSCO. Outre Kinshasa, M. Dieng devrait se rendre sur le terrain, notamment à Kananga et Tshikapa. Pour conclure sa visite en RDC par une conférence de presse demain  samedi matin (à 9 heures précises) au Quartier général de la MONUSCO.

Pour rappel, le mandat du Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la prévention du génocide est de renforcer le rôle des Nations Unies dans la prévention du génocide, des crimes de guerre, du nettoyage ethnique et des crimes contre l’humanité en recueillant et en évaluant des informations sur les situations préoccupantes et en préconisant une action préventive appropriée.

JMNK

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse