Kamwena Nsapu Gate : ACAJ exige une enquête internationale

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’ affaire fait grand bruit dans la ville basse, suscitant, comme on pouvait bien s’ y attendre, une vague d’ indignations, interrogations, émotions,  fantasmes et polémiques notamment sur twitter, réseau social  très prisé par l’ élite congolaise. Il s’ agit d’ une supposée collaboration qui existerait entre le député Clément Kanku et la milice Kamwena Nsapu, auteur de l’ horreur qui s’ abat sur l’ espace Kasai.

Les écoutes téléphoniques présumées de l’élu de Dibaya avec un milicien publiées en exclusivité par l’ américain  The New-York Times alimentent encore le débat. Plongé dans de sales draps, le député élu de Dibaya a promis de se prononcer finalement demain. Les faits lui reprochés sont tellement graves que les Ong de défense de droits de l’ hommes n’ ont pas attendu longtemps pour s’ inviter dans le débat.

« Si ces faits sont établis par les conclusions d’ une enquête internationale et indépendante et confirmés par le tribunal ou une juridiction compétente, la sanction devra être sévère à la fois pour lui et pour tous ceux qui sont impliqués dans ces crimes », a déclaré Georges Kapiamba de l’ Acaj. ( Association congolais pour l’ accès à la justice).

Les enregistrements sous examen dateraient du mois d’ aout 2016, confient certaines sources. A cette époque, encore à ses débuts, la milice n’ épargnait rien sur son passage. Kanaga et ses environs était à feu et sang.  Dans le document, on entend d’ ailleurs un présumé milicien vanter les hauts faits d’ armes de son équipe auprès de celui  qui est présenté comme Clément Kanku, supposé maitre à penser de la milice.

« Nous exigeons encore une fois, une enquête internationale qui pourra être en mesure d’ utiliser tous les moyens pouvant permettre de vérifier toutes ces informations qui sont enregistrées en rapport avec les crimes commis dans l’ espace Kasai », ajoute l’ intraitable avocat, Georges Kapiamba.

Des sources de www.groupelavenir.cd n’ excluent l’ hypothèse d’ un procès qui pourrait s’ ouvrir bientôt. Le parquet se serait déjà saisi du dossier. Selon Ocha, une agence  humanitaire des nations-unies, les huit mois des violences au Kasai ont provoqué une calamité humanitaire.

« A ce jour, plus d’un million de personnes se sont déplacées dans la foulée des violences qui ont commencé au Kasaï Central et affecté les provinces voisines de Kasai, Kasai Oriental, Lomami et Sankuru. La violence, qui a entraîné la mort de civils et d’autres graves violations des droits de l’homme, a également affecté les écoles, perturbant ainsi l’éducation de milliers d’enfants; de centres de santé et d’activités de subsistance. Elle a également exacerbé les risques de malnutrition et d’épidémie dans une région traditionnellement connue pour les taux élevés de malnutrition et un système de santé faible » alerte l’ agence Onusienne qui est à la recherche de 64,5 de dollars pour tenter de sauver ce qui peut bien l’ être encore.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse