Kamerhe et Mbikayi à couteaux tirés

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le dialogue politique national inclusif convoqué par le chef de l’Etat Joseph Kabila tend vers la fin. A l’opposition pro-dialogue, ça ne va pas du tout. Quand est-ce que les opposants cesseront avec ces tumultes entre eux ? Steve Mbikayi, chef d’un parti politique de l’opposition, récuse Vital Kamerhe, co-modérateur du dialogue du côté opposition. Il l’accuse de traiter les gens comme ses enfants et tient des discours à dormir débout. Quelles accusations ! Pendant ce temps, où se trouve le Facilitateur Edem Kodjo pour éteindre le feu? Mais le Togolais risque d’être mal placé pour résoudre cette crise interne à l’opposition, surtout qu’il est là pour mettre autour d’une même table Majorité, Opposition, Société civile  et Personnalités, afin de résoudre de l’heure, celle du processus électoral. Mais que des caïmans se battent dans le marigot, en tout cas, Edem Kodjo n’aura rien à faire. Disons que cette situation est inconfortable. Sinon,  que diront ceux-là qui sont à l’extérieur (le Rassemblement par exemple) et qui ont refusé de prendre part à ce dialogue ? Et ce, pendant que ceux qui sont dedans s’entredéchirent ?

N’est-ce pas Steve Mbikayi, pro-dialogue originaire qui avait été tiré en dernière minute par le Facilitateur ? Sauvé de justesse, il ne peut pas logiquement s’en prendre à un co-modérateur, en la personne de Vital Kamerhe. Ceci voudrait-il dire que de tous les opposants qui prennent part au dialogue, seul Steve ne voit pas ce que les autres voient ? De même, Vital Kamerhe qui joue un rôle important et historique pour le pays, devrait se comporter en bon père de famille, parce que les Congolais vous observent ! Quel sens donnez-vous à l’adage selon lequel « les linges sales se lavent en famille ? » De grâce, oubliez vos ego et placez l’intérêt général au-dessus de tout. Ainsi, vous verrez que le dialogue atterrira en douceur.

 

(B.M)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse