Justin Bitakwira félicite Samy Badidanga

par -
0 578
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La nomination de Samy Badibanga par l’Ordonnance présidentielle n° 016/098 du jeudi 17 novembre 2016, conformément  aux dispositions constitutionnelles des articles 78 ; 79 et 90 est perçue comme une surprise pour les uns, et la réalisation d’une attente pour les autres.

Cependant, au sein de l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale, la nomination au poste de Premier ministre du député national UDPS Samy Badibanga n’est pas une surprise, du fait que son président national Justin Bitakwira, qui a pris part active au Dialogue de la Cité de l’Union africaine, n’attendait que cet oiseau rare de l’opposition politique ayant pris part aux assises nationales, pour mettre en place la feuille de route issue dudit Dialogue. Pour lui, l’un des défenseurs acharnés du Dialogue au moment où les autres acteurs politiques l’ont rejeté, est la conséquence logique de sa réjouissance de cette nomination, du fait, l’opposition politique au Dialogue avait pris l’option d’accepter toute nomination venant de leur rang. Pas une autre.

Malgré que les noms aient été avancés pour ce poste de locataire de la maison de Patrice Emery Lumumba, l’essentiel pour Justin Bitakwira, c’est que l’un des leurs au Dialogue a joui de la confiance du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange. C’est à ce point que son pouvoir discrétionnaire intervient, parmi tant d’autres noms favoris au poste de Premier Ministre.

A en croire les analystes, la nomination de Samy Badibanga s’inscrit dans la logique du respect de l’équilibre géopolitique en République Démocratique du Congo, en ce que les institutions de la République affichent complet les quatre zones géographiques du pays, notamment Présidence de la République (zone Est) ; Parlement : Assemblée nationale (Zone Ouest) ; Sénat (zone Nord) et Primature (Zone Centre).

Ces dispositions politiques de l’équilibre géographique n’énervent personne sinon, ceux-là qui n’ont pas pris part aux assises de la Cité de l’Union africaine. Pour l’Alliance pour la République et la Conscience Nationale, il est juste, judicieux et véridique que les participants au Dialogue soient récompensés par le Chef de l’Etat lors de son adresse à la Nation sur l’état de la Nation, du fait de permettre à la nation son implosion à travers les opérateurs politiques près à mettre du feu à la République.

De toute évidence, Justin Bitakwira n’a jamais cessé de le répéter à longueur des journées, que grâce à eux (Steve Mbikayi, Sylvanius Mushi Bonane, Justin Bitakwira, Arthur Zahidi Ngoma, Ne Mwana Nsemi, Azarias Ruberwa) qui avaient pris le risque d’être consultés par le Chef de l’Etat Joseph Kabila dans la perspective d’un dialogue politique national. Ce groupe, affirme Justin Bitakwira mérite toutes considérations de l’opposition du fait d’avoir permis l’aboutissement heureux des assises de la Cité de l’Union africaine avec comme résultat, la signature, mardi 18 octobre 2016, de l’Accord politique inclusif. Ces mérites, avouons-les, sont le gage de la paix, de la démocratie, mais aussi de la tolérance politique mutuelle.

Pour Justin Bitakwira, le choix du Président de la République de nommer Samy Badibanga Ntita au poste de Premier Ministre est un choix réaliste, non conflictuel, non extravaguant capable d’amener le pays sur les orbites du développement dont la mission première est de s’occuper du social de la population mais aussi d’organiser les élections, en permettant au même peuple de se choisir ses propres dirigeants.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse