Judo: Les sportifs kinois ont rendu un vibrant hommage au Gd Me Shiku

par -
0 1132
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le judo Rd congolais est désormais orphelin d’un de ses grands maîtres en la personne de Gd Me Emmanuel Vambanu Lukoki, CN 7è Dan mieux connu par son sobriquet Me Shiku pour les uns et Nganzel pour les autres. Décédé le 28 juillet dernier à Kinshasa, ce grand baobab qu’on ne verra plus jamais sur cette terre des hommes, a été conduit à sa dernière demeure au cimetière Nécropole entre Ciel et Terre, le dimanche 09 août par une foule innombrable des sportifs kinois, des amis et connaissances.

Pour dire vrai, au terrain annexe du stade des Martyrs où été exposée la dépouille mortelle  le samedi 08 et le dimanche 9 août, un hommage digne de ce nom a été rendu à l’illustre disparu Gd Me Shiku. Ce dernier qui ne fut pas n’importe qui pour le judo congolais a eu des honneurs dus à son rang par des sportifs kinois (judokas, karatekas etc), des autorités politico-sportives, des opérateurs sportifs et la population kinoise au lieu du deuil.

Le comité d’organisation qui avait multiplié des réunions durant la semaine écoulée, a bien planifié les choses. Il y a eu des exhibitions sportives judo, boxe, karaté, etc  des témoignages, le mot de circonstance de Me Dominique Makobo, 2è Vice-Président Fénacoju et le mot du président Francis Bimwala qui a fait plus de deux mandats à la tête de la Fénacoju.

Merveille, la fille du défunt a présenté la biographie de son illustre père. On a pu noter que Gd Me Chi-ku était né à Kinshasa, le 27 juillet 1945, sur l’avenue Luvua n° 13 dans la commune de Barumbu, croisement des avenues Luvua et Kasaï.

Deuxième d’une famille de plusieurs enfants dont leur père s’appelait Lukoki Antoine et leur mère Nkunga, a grandi dans la commune de Kinshasa, sur l’avenue Luvua n° 89 dans le quartier Madimba. Après l’obtention de son certificat de cycle d’orientation, Me Chi-ku s’était fait inscrire à l’école Nationale de la Police à Matete où il avait prêté serment d’Officier de Police Judiciaire.

En début d’année 1963, il commença à apprendre l’art japonais qu’est le judo, à la Paroisse Saint Paul dans la commune de Barumbu.

En 1970, soit 7 ans après, la délégation japonaise, lors de sa mission à Kinshasa lui décerna la ceinture noire 1er Dan ensemble avec les autres Maîtres : Me Nkusu Manzenza (Tempête), Me Kiloso François et Me Luvuezo Kawashi, qui sont les 4 premiers ceintures noires du judo du Club Saint Paul (NDLR ils étaient là aux obsèques de leur collègue).

En 1971, au mois de mars, Me Chi-ku s’envola pour l’Italie en vue de parfaire ses études supérieures et en profita pour apprendre le judo aux petits italiens. Par cette même occasion, il écrira son bouquin de Jiu-Jitsu intitulé en italien : ‘’Difesa Personale’’ c’est-à-dire ‘’Ma défense personnelle’’.

Revenu au pays, Me Chi-ku exerça tour à tour dans la Fédération Nationale Congolaise de Judo ‘’Fénacoju’’, les fonctions suivantes : Secrétaire Général, Directeur Technique, 3è Vice-Président et membre du comité exécutif.

Contre toute attente, la mort l’a emporté à l’âge de 70 ans, porteur de la ceinture noire 7è Dan, il laisse aussi derrière lui une progéniture importante.

‘’C’est Dieu qui a donné et c’est Dieu qui a repris, que son âme repose en Paix’’, conclut en pleurs Merveille.

*Me Dominique Makobo loue la qualité de grand formateur de Gd Me Chi-ku

Dans son mot de circonstance, Me Dominique Makobo a déclaré que la date du 9 août 2015, c’est un grand jour, un jour qui n’est pas rose parce que la RDC vient de perdre un grand, formateur des formateurs.

Et de renchérir que Gd Me Chi-ku qu’on pleure, a beaucoup contribué pour l’évolution du judo en RDC. Chacun des sportifs présents au deuil garde un témoignage en mémoire de  de l’illustre disparu surtout eux, les pratiquants de cette discipline (judo) créée par Gigoro Kano.

Poursuivant son mot, Me Dominique Makobo note que Gd Me Chi-ku a consacré toute sa vie au judo. Il fut un pédagogue, un technicien. Il a gravi tous les échelons de l’athlète pratiquant  en passant par l’encadrement comme formateur pour finir par devenir dirigeant. Malheureusement pour la RDC, la nature a décidé autrement car Gd Me Chi-ku, le  grand baobab vient de changer complètement d’adresse. Oui, Vanité de vanité. Tout est vanité. On ne peut rien devant la volonté Divine. Me Vambanu Lukoki, fut un véritable monument des sports de combats en RDC. Ce fut une bibliothèque qui vient de nous quitter. Et ici, Me Dominique estime que ce n’est pas facile pour lui de prendre la parole devant la grande masse présente au deuil pour témoigner sur l’illustre personnage décédé à l’âge de 70 ans.

Et Me Dominique a conclu en disant merci à l’illustre disparu, à l’artiste qu’il fut, au réconciliateur et grand maître. Il invite les amis de Gd Me qui sont restés de les aider pour l’évolution harmonieuse du judo congolais. Et Me Dominique émet le vœu que Dieu le tout puissant puisse bénir le disparu, sa famille biologique et la famille sportive.

Dans son mot de remerciements, Francis Bimwala a loué les qualités de feu Gd Me Vambanu. Et il pense que sa mort pourra servir pour la paix au sein de la Fénacoju qui en a grandement besoin.

Après cette intervention, on procéda à la levée du corps pour le cimetière dans la consternation générale.

*Boxe

Ce qu’ils ont déclaré après l’élection du comité exécutif de la LIBOPOW-KIN

A l’issue des élections intervenues le dimanche 09 août au secrétariat général aux sports et Loisirs, la Ligue de Boxe Professionnelle Open et World séries of Boxing de Kinshasa ‘’LIBOPOW-Kin s’est enfin dotée d’un comité exécutif qui conduira les affaires pour les 4 prochaines années.

En effet, en présence de M. Lubamba Jérôme, délégué de la Division Urbaine des Sports et Loisirs qui a pris acte et de M. Rigo Mupepe, représentant de la FCB, M. Lukasi a été élu président de la LIBOPOW-KIN.

*Ce qu’ils ont déclaré

Lukasi Eric (élu Président) : ‘’Un sentiment de satisfaction m’anime. Je remercie le ministère des Sports à travers le Secrétaire Général aux Sports et Loisirs, la DUSL, et la commission spéciale chargée du scrutin et que présidée M. Efasso Mompoy avec comme secrétaire  Benge Siki Hassan qui ont organisé des élections transparentes. Je suis l’homme le plus heureux du monde parce que j’ai tant souffert. J’ai été menacé, critiqué et j’ai même subi des trafics d’influence. Aujourd’hui, j’ai été élu officiellement et je suis le président de tous les boxeurs de la ville de Kinshasa. Je suis là pour promouvoir la boxe et la relancer à Kinshasa cela fait partie de mes défis. En étant moi-même grand sportif car j’adore la boxe, je crois qu’avec la collaboration de tous les membres du comité on va y arriver. Les sportifs kinois peuvent compter sur moi car dans les jours à venir, ils auront des grands champions. On a beaucoup des talents dans la ville de Kin mais ces talents sont négligés. Nous sommes là pour les encadrer afin qu’ils ailent loin’’

-Mundhu Fetty Bathy (élu 1er V/P) : ‘’Ma réaction, c’est d’abord un sentiment de satisfaction. Maintenant qu’on a le mandat, je sais qu’avec beaucoup de volonté mis ensemble, nous réussirons. Nous avons un mandat de 4 ans, il y aura un plan que nous allons mettre en place pour l’accomplir. On va voir avec les membres du comité, ce qu’on pourra faire ensemble’’.

-Colonel Palanga Nawej Elvis (élu 2è V/P) : ’’Ma présence, c’est toujours dans le but de l’encadrement de la jeunesse. Mon apport est très noble. Nous avons l’avenir de la boxe entre nos mains. Avec le temps, on va essayer d’identifier et localiser tous les boxeurs et clubs’’

*Composition du comité exécutif élu de la LIBOPOW-Kin se présente comme suit :

Président : Lukasi Eric

1er V/P : Mundhu Fetty Bathy

2è V/P : Palanga Nawej Elvis

3è V/P :

4è V/P : Ir Bofala Elanga

Secrétaire Exécutif : Tshingala Makila

Sec. Ex.adj : Kambayi Tshimukenga

Trésorier : Tshimanga Biayi

Très. Adjointe : Mme Mpasi Nsona

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse