Judo, Installé en Angola où il réside: Me Didy Lebiche Bopore à la rescousse de la Fénacoju et JC Sen No Sen

par -
0 207
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le judo congolais s’apprête à vivre dès ce jeudi 18 octobre 2018 une grande première dans son histoire.

En effet, il nous revient de la Promotion Sports et Loisirs que préside M. Eale Efoloko Innocent, que le judoka angolais Didy Lebiche Bopore, CN 4è Dan en judo, procédera bientôt à la remise des équipements à l’Association Sportive de Judo Sen No Sen où il avait évolué et un kit de marquoir électronique à la Fédération Nationale Congolaise de Judo.

Pour la petite histoire, le judoka Didy Lebiche Bopore est né à Kinshasa dans une famille angolaise. Il a commencé la pratique du judo dès la création de l’ASJ Sen No Sen en 1994. Il se révélera par la suite grand compétiteur au sein de ce club de la Commune urbaine de Kinshasa. Après sa carrière de compétiteur, il embrassera celui d’encadreur et deviendra Directeur Technique adjoint de l’ASJ Sen No Sen à côté de Me Lukusa jusqu’à son départ pour l’Angola, son pays d’origine. Signalons que Me Didy Lebiche Bopore est fondateur de JC Sen No Sen de Luanda en Angola.

Pour remercier son club formateur ainsi que la Fédération Nationale Congolaise de Judo, le judoka Didy Lebiche Bopore a pensé poser des gestes, afin de participer au développement de la jeunesse sportive de judo de la RDC.

Pour ce faire, le programme des activités qu’il compte effectuer en RDC est placé sous la direction de la Promotion Sports et Loisirs. Ce programme se présente comme suit :

Jeudi 18/01/2018 : Echange de vœux pour l’an 2018 entre les dirigeants et tous les anciens de l’ASJ Sen No Sen.

Samedi 20/01/2018 vers 14h00 : Remise des équipements à l’ASJ Sen No Sen dans l’enceinte du dojo de ce club à l’école Saint Jean Bosco.

Dimanche 21/01/2018 vers 16h00 : Remise du kit de marquoir électronique à la Fénacoju.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse