Judo: Installé depuis 35 ans en Europe

par -
0 769
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Me Armand Kinioko revient au pays avec des kimonos

  • Ces équipements, il les a remis à quatre clubs de judo de Kinshasa

‘’Un bienfait n’est jamais perdu’’. C’est ce que nous apprend le bon sens mieux, le savoir-vivre en société. Pas plus tard que le jeudi 9 avril dernier, il a régné une ambiance particulière à la Place Moto na Moto Abongisa, un centre culturel de la Commune de Bandalungwa. A cette occasion, maître Armand Kinioko, un judoka congolais résidant depuis plusieurs années en France et en séjour à Kinshasa, a procédé à la remise des kimonos à quatre clubs de judo de Kinshasa. Au total, c’était une quarantaine de tenues sportives dont ont bénéficié quatre clubs, en l’occurrence l’Institut Kinois des Arts Martiaux ‘’Ikam’’ en sigle de la commune de Bandalungwa, l’Institut Kinois de Judo ‘’IKJ’’ de la commune de Kasa-Vubu, le Judo Club Kintambo et le Judo Club Barumbu, tous représentés lors de cette cérémonie.

A la question de savoir pourquoi le choix de ces quatre clubs précités, Armand Kinioko affirme que ce sont les seuls avec qui il est souvent en contact. Pour lui, dans l’avenir, il s’investira davantage pour étendre le champ de son action, si possible sur d’autres clubs qui ont aussi besoin de soutien pour leur éclosion et leur promotion.

Légende : Sur cette photo on reconnaît au centre avec calvitie Me Kinioko en compagnie des élèves de Me Dag

Pour une surprise, c’en était vraiment une dans la mesure où personne ne s’attendait à ce qu’un jour, qu’un quelconque club de judo de Kinshasa puisse recevoir un don du genre qui du reste, se compte sur les bouts des doigts d’une seule main. En fait, selon maître Dag, formateur d’Armand Kinioko, c’est en guise de reconnaissance pour les rudiments de cet art martial appris au pays que ce dernier a posé ce geste car, reconnaît Me Dag, un bienfait n’est jamais perdu tôt ou tard, estime-t-il, il y a toujours au bout, un geste de générosité.

Il sied aussi de rappeler que la remise de ces tenues est la conséquence positive d’une action menée en France, dénommée ‘’Des kimonos pour le Congo’’. Cette opération organisée conjointement par Armand en partenariat avec la section judo de l’ACS Peugeot Mulhouse judo. Le but principal de cette initiative est d’envoyer des kimonos rassemblés pour équiper bien des clubs locaux de cette discipline sportive en manque d’équipements pour leur essor. Cependant, pour un pays vaste aux dimensions sous-continentales, ce don qui paraît insignifiant, vaut quand même son pesant d’or. Qui sait si demain les bénéficiaires de cette remise de Kinioko pourraient à la longue porter des fruits par l’éclosion d’autres talents et d’autres bonnes volontés à l’instar d’Armand Kinioko.

*Me Dag : ‘’La reconnaissance d’un élève envers son professeur’’

Contacté, Me Dag se dit l’homme le plus heureux de la cérémonie. En effet, assure-t-il, Kinioko est l’un de ses anciens élèves au sein du JC Ikam. Cela fait près de 35 ans révolus depuis qu’il était allé monnayer son talent en Occident. Ma joie, selon Dag, est on ne peut plus grande pour cette marque de reconnaissance de l’élève envers son maître inspirateur.

*Me Zanga Zaki : ‘’Jamais je n’oublierai ce geste’’

Sur cette photo : On reconnait les bénéficiaires des kimonos en compagnie de Me Kinioko

Invité à donner ses impressions, Me Zanga Zaki a répondu en ces termes : ‘’Je connais Kinioko seulement de nom. Aujourd’hui, je viens de le voir de visu et de faire sa connaissance. C’est par pur hasard que je me suis retrouvé au Moto na Moto Abongisa par la remise des Kimonos. Je suis du judo Club Kintambo. A ce titre, je suis aussi bénéficiaire du don d’Armand Kinioko à qui je dis infiniment merci’’.    

 

*Basket-ball

INSS a pulvérisé Ndjadi Kumba 94-42 à la Liprobakin

-A suivre ce mardi 14 avril V.Club- Vijana & ISTA-Delta

A la Ligue Provinciale de Basket-ball de Kinshasa ‘’Liprobakin’’, les jours passent et démontrent que les grands reprennent du poil de la bête. La situation est telle qu’ils ont, pour certains, retrouvé leur force de frappe. Ce qui s’est passé le week-end en est une preuve éloquente. Tous les favoris ont gagné sans accroc.

Chez les dames, le dimanche 12 avril, l’équipe d’INSS a pulvérisé la modeste équipe de Ndjadi Kumba 82-40. Il faudra noter que les amies de Kabobo, Mukoso Lamama, Monique Tshibola et autres étaient en balade. Leurs adversaires n’avaient pas l’étoffe nécessaire pour leur opposer une résistance à la hauteur d’une rivale. En version masculine, New Generation n’a pas eu de peine pour marcher littéralement sur son adversaire Police 94-42. Le dernier match Marché Liberté-Ceforbak n’est pas arrivé à terme.

Le samedi 11 avril, deux matches de la version masculine étaient à l’affiche et ont retenu l’attention du public. Jeunesse et Avenir qui bat de l’aile depuis le démarrage de l’actuelle édition, n’a pas pesé lourd sur la balance face à son adversaire Biso na Biso 44-84 et l’équipe des étudiants ISTA/Plus Qu’Un Club a dominé DCMP/K 63-49.

A suivre ce mardi 14/04/2015

14h15 : V. Club- Vijana (D) :

15h45 : ISTA- Delta (M):

*Volley-ball

Force Terrestre domine New Mwangaza 3 sets 0 à l’Euvokin

Les férus de la balle au filet kinois étaient très nombreux le dimanche 12 avril 2015 au terrain Mikasa Olympique de Bandal où se joue le championnat de l’Entente Urbaine de Volley-ball de Kinshasa. Pour la circonstance les résultats ci-après étaient enregistrés :

  1. R-Olmpic (M) : 2-3 (25-15,15-25,12-25,25-23,13-15)

Mwangaza-Police (M) : 3 sets 0(25-16,25-23,25-19)

Force Terrestre-New Mwangaza (M) : 3 sets 0 (25-21,25-13, 25-20).

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse