Judo, Finale Ikam-St Georges émaillée des incidents: L’Entente Lukunga va statuer sur ce litige

par -
0 195
Vue d’un combat de judo au stade des Martyrs (ph. Bolia)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

-Dans ce numéro, le message de non-violence lancé par la Lisped

-Cet après-midi coup d’envoi du championnat de l’Eujukino4 au stade des Martyrs

Comme souligné dans l’édition d’hier, la finale du championnat par équipe de l’Entente Urbaine de Judo de Kinshasa Lukunga a opposé dimanche 24 septembre au Vélodrome de Kintambo,  l’ASJ Ikam de Bandal à l’ASJ St Georges de la commune de Kintambo, s’est clôturée en queue de poisson. Au finish, aucune des deux ASJ  n’a remporté le titre tant convoité. L’on attend la décision de l’entité organisatrice.

*Ce qu’a été les incidents de la finale Ikam-St Georges

De nombreux sportifs avaient répondu présents au vélodrome de Kintambo pour vivre de visu cette finale.

Sur le lieu, l’on a noté la présence du Secrétaire Général et du TG  de la Fédération nationale congolaise de Judo en occurrence Me Mangili Pinto et Me Malaba, du président de La Ligue Sportive pour la Promotion et la Défense des Droits de l’homme ‘’Lisped’’ Me Alain Makengo, des notables de Bandal et Kintambo et de nombreux amoureux du judo.

L’attente a été longue et c’est dans la nuit tombée (NDLR vers 18h20’ qu’ont démarré effectivement les combats de la finale. Il faut dire clairement que la lumière a été insuffisante. Monama, Makoma et Baburu, les arbitres de la finale ont ainsi invité les athlètes à monter sur le tatami. Chez les -66 kgs, Kifaya d’Ikam et Ilunga de St Georges se livrent un combat acharné. Au wazari marqué par Kifaya, Ilunga a répondu par un wazari. Au bout de 5 minutes, égalité parfaite. Pendant la prolongation ou mort subite, une sanction est infligée à Ilunga. Kifaya gagne. Chez les -73 kgs, Asuka d’Ikam est opposé à Lango de St Georges. Au bout de 5 minutes, les deux combattants se neutralisent. Pendant la prolongation, Asuka marque un wazari et permet à son club Ikam de mener 2-0.

Mais avant le 3è combat, le camp de St Georges visiblement déçu, est surchauffé. Un de supporters de St Georges va s’en prendre aux officiels, les éléments des Police militaire PM le rouent de chicote. Panique au stade, la lumière est coupée, ça chauffe et les officiels remballent leur histoire. Le combat s’arrête là.

*Ce qu’ils ont déclaré

Avant le coup d’envoi de la finale, la presse a approché le président de la Lisped Me Alain Makengo qui s’est exprimé en ces termes : ‘’Vous savez, nous sommes venus assister à cette finale de judo, c’est le sport parce que la Lisped n’est pas que dans le football. On nous a invités à cette finale de judo de l’Entente Lukunga, pour lancer le message de fair-play à tous les judokas. La Lisped est là, les supporters sont venus assister et encourager leurs combattants et les équipes aussi sont confiantes qu’elles doivent conscientiser et faire passer ce message dans un esprit de fair-play et de la non-violence. La note noire que nous constatons, une population aime sa discipline, le judo. Malheureusement, ça se fait à ciel ouvert. Il n’y a pas de salle dans notre pays et vous voyez jusque 18h00 passée, le combat n’a pas commencé et il fait noir. Mais si on avait une salle, cela favoriserait l’éclosion des disciplines individuelles notamment le judo. Mais nous Lisped, nous sommes là pour appuyer la discipline’’

Concernant la mission de la Lisped qui prône la non- violence, Me Makengo a enchainé en ces termes :  

‘’Nous sommes en train de travailler et c’est un travail de longue haleine. C’est pour dire que nous sommes pour toutes les disciplines. C’est un message fort que nous lançons à toutes les disciplines qui organisent leur championnat, de nous tenir informer. Ce que nous faisons, c’est le volontariat dans le sport, de lancer ce genre de message pour humaniser le monde du sport et surtout le judo qui est très populaire.

Au regard de l’engouement qui a prévalu, il faudra que les autorités s’y penchent. Cela ne peut s’expliquer que nous n’avons pas une salle de sports dans notre pays. C’est la honte. C’est ce qu’on peut appeler la violation flagrante des droits de l’homme dans le sport. Parce qu’actuellement, tous les pays sont en train de couvrir leurs salles pour que ce genre de disciplines puisse évoluer. En plus, quand ça se fait dans le noir, c’est la cause de la violence. Nous voulons que tout se passe bien’’.

*Honorable Philippe Lupema de Bandal pour encourager Ikam

Invité à expliquer sa présence, il s’est expliqué en ces termes : ‘’il y a le club qui représente la commune de Bandal. Et comme je suis le partenaire privilégié du club Ikam mais aussi l’un des notables de Bandal, j’ai été convié par les responsables de ce club pour venir le soutenir afin de remporter la victoire finale. Ikam est un club très compétitif mais il y a quelques petits problèmes. Il faut que tous les honorables, les amis et les partenaires de Bandal, puissent les accompagner et les assister et ils pourront un jour devenir des athlètes professionnels et vivre de ce qu’ils font comme sport. Il faudra qu’il y ait la discipline et le fair-play. Seul, le sérieux peut amener plus loin. Comme pronostic, 4-1 pour Ikam’’

*Coup d’envoi ce mardi du championnat de l’Eujukino4 au stade des Martyrs

A l’affiche les combinaisons suivantes :

  1. Ouragan-Marseille :
  2. Sen No Sen-FAE :
  3. ABA-Ste Marie Goretti :
  4. Cekam-Centrakin :
  5. No Palpa-Bondeko :

6.Espérance-Kasa-Vubu :

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse