Judo: Dominique Makobo élu président de la Fénacoju

par -
0 678
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis le samedi 27 février, la Fédération Nationale Congolaise de Judo ‘’Fénacoju’’ a un nouveau comité exécutif. Celui-ci est désormais chapeauté par M. Dominique Makobo Mabokoy qui a été élu président avec 71 voix pour contre 1 nul et 1 contre sur 73 votants sur les 75 inscrits à l’issue de l’Assemblée générale constitutive et élective de la Fénacoju tenue dans la salle des conférences de l’Hôtel Royal à la Gombe.

Messieurs Michel Huet et Hedi Dhouib ont représenté la Fédération Internationale de Judo ‘’F.I.J’’ tandis que M. André Angwey a représenté l’Union Africaine de Judo ‘’UAJ’’. Le ministère de la jeunesse et sports était représenté par M. Barthélemy Okito Oleka, Secrétaire Général aux sports et Loisirs, Général aux sports et Loisirs et M. Alain Badiashile, Secrétaire Général du Comité Olympique Congolais ‘’COC’’ a représenté son institution.

L’on a aussi noté la présence du Trésorier Général Adjoint du COC Me Kenzo Mukendi et surtout d’un huissier de justice Me Mosengo pour certifier les résultats.

*Condensé de ces deux assises de la Fénacoju

Avant la tenue de l’assemblée constitutive, dans son mot de circonstance, le S.G. Okito a rappelé que la FIJ a dissout la Fénacoju et que depuis 2 ans, une équipe a travaillé pour élaborer les statuts. La FIJ a étudié lesdits textes. C’est pourquoi le S.G. a invité l’assemblée à prendre au sérieux ce qui va se faire car les judokas doivent tout faire pour que cette discipline puisse retrouver ses lettres de noblesse.

Succédant au S. G. Okito à qui il ajoute sa voix pour insister que les parties prenantes s’apprêtent à tourner une page probablement la plus sombre du judo congolais. C’est pourquoi il en a appelé au sens de responsabilité des uns et des autres afin que les deux temps forts (assemblée constitutive et élective) se passent dans la sérénité la plus totale. Si hier les intérêts des athlètes étaient négligés, le COC rappelle que l’athlète doit être au centre. Se faisant, il a invité l’assemblée à prendre au sérieux ce processus qui doit amener à changer d’époque.

Reprenant la parole, le S.G. Okito a présenté le programme du jour tout en précisant que c’est la FIJ qui va présider ces assises.

Michel Huet, a au nom du président, du S.G et tous les membres de la FIJ, adresser les salutations du judo mondial. Et il a salué la présence de membres des ligues, ententes, comité des clubs et de la presse.

  1. Dhouib a quant à lui, déclaré son grand honneur de se retrouver en RDC. Profitant de l’occasion, il a félicité le S.G Okito, Me Alain Badiashile et Me Kenzo pour l’extraordinaire organisation des assises du jour. Il invita l’assemblée à mettre en avant l’intérêt du pays que des individus. Et de se rappeler que les judokas de la RDC étaient des monstres sur les scènes africaines et de regretter qu’il ne les voit plus. Et de noter que pour l’adoption des statuts, il n’y a pas de quorum. Avant de soumettre l’assemblée au vote, il a posé la question de savoir s’il y avait pas de commentaires là-dessus. Le silence de l’assemblée l’a contraint de passer directement au vote qui a abouti à l’adoption de ces statuts à l’unanimité avec seulement une voix contre.

*Ce qu’a été l’assemblée élective

  1. André Angwey a donné des informations sur le mode de votes qui se fera à bulletin secret. 75 personnes étaient inscrites mais seulement 73 ont pris part au vote. On procéda à la nomination de 6 scrutateurs parmi les votants non candidats pour voir si les élections se passent correctement.

Avant l’élection du président avec l’unique candidature de M. Dominique Makobo, on l’invita à s’adresser à l’assemblée tout en présentant son programme d’actions ainsi que ceux qui font partie de son équipe. Dans son mot, M. Dominique note que le judo congolais est absent sur la scène internationale depuis un certain temps. Et on doit reconnaître que son niveau n’est pas appréciable. Et de révéler qu’il a un programme élargi. Il a opté pour remettre le judo de la RDC sur le rail. Il est question aujourd’hui d’avoir des dirigeants capables de prendre en charge les athlètes. Bref, il voudrait changer le judo avec l’ensemble des membres de l’assemblée. Il est en collaboration avec l’Ambassade de France et l’Ambassade du Japon.

Quant à son équipe, elle se présente comme suit :

Président : Dominique Makobo, 1er V/P : Apoto Kiala, 2è V/P : Mbongo Bobo, 3è V/P : Mushi Ndibu ‘’Chaleur’’, 4è V/P : Mamisa, 5è V/P : Eale Efoloko et comme membres : Ducapel Paolo et Freddy Elonga.

Résultat du vote : M. Dominique a été élu président avec 71 voix pour, 1 nul et 1 contre.

*Ce qu’a été l’élection du S.G Mangili Adikwa Pierre

Comme pour le poste du président, l’unique candidat au poste de SG de la Fénacoju M. Mangili Adikwa Pierre s’est adressé à l’assemblée en notant qu’il a commencé comme athlète, il est passé entraineur, DTN et pour devenir arbitre jusqu’à devenir arbitre international FIJ/A.

Résultat du vote : M. Mangili a été élu avec 69 voix pour et 4 contre.

*Ce qu’a été l’élection du Trésorier Général Malaba Tshilongo

Dans son adresse à l’assemblée, M. Malaba a remercié les membres de la FIJ, de l’UAJ, le S.G Okito et le SG du COC. Il est judoka CN 4è Dan. Il a passé 4 mandats successifs à la tête de l’entente de judo de Kinshasa Ouest. Il postule pour aider le judo et surtout pour que les finances de la Fénacoju soit sécurisées. Et enfin, il veut aider le président à réaliser son programme d’actions.

Résultat du vote : M. Malaba a été élu avec 72 voix pour et 1 nul.

(Antoine Bolia)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse