Journée mondiale du diabète “Gardons un œil sur le diabète”

par -
0 387
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est hier qu‘a été célébrée la journée mondiale du diabète. Une maladie qui touche 415 millions de personnes dans le monde, dont la moitié l’ignore. Pourtant, un diagnostic et un traitement précoce permettent d’éviter les problèmes d’imputation, de cécité, d’insuffisance rénale des maladies cardiovasculaires, une  maladie qui, à ce jour, provoque un million et demie de  décès chaque année.

Alors, le surpoids, la sédentarité, les antécédents  familiaux sont des principaux  facteurs de risques. La prise en charge du diabète étant coûteuse, il y a également un fait, c’est que 77 % de patients vivent dans des pays à faible et moyen revenus.

Le thème de la journée mondiale du diabète est “gardons un œil sur le diabète”. Alors, quelle prise en charge pour les patients? Quelles précautions prendre ? Pourquoi et comment se faire diagnostiquer ? C’est ce qu’explique un médecin  au cours d’une émission de santé.

Le diabète, une maladie dont on parle plus souvent mais une chose qui est vraie est que cette journée mondiale insiste même sur le fait qu’un malade sur deux n’est pas diagnostiqué. Bien que cette maladie soit connue,  une grande partie de la population est encore ignorante. Une des causes à la base de ce comportement, reste notamment l’ignorance personnelle de l’individu, qui ne sait pas comment fonctionne l’organisme ni avec quel hygiène alimentaire il pourrait éviter un taux du sucre élevé dans le sang.  Ce taux élevé du sucre qui entraine des complications à la longue. Un malade du diabète qui s’ignore, c’est un malade qui n’est pas soigné et qui peut avoir un temps de développer des complications, précise le médecin. Étant donné que la maladie se veut silencieuse au début et si elle n’est pas soignée, elle va évoluer vers des complications, explique ce médecin. Il poursuit que  lors des diagnostics, 40% de cas du diabète s’avèrent compliqués, pourtant s’il était découvert à temps et soigné, il n’allait pas arriver au stade de complications.

En termes de progrès enregistrés à propos du diagnostic dans ces cinq (5) dernières années, il  y a de plus en plus de personnes formées en cette matière. Il y a des diabétologues ainsi que des structures appropriées qui accompagnent ces derniers à mieux poser leurs diagnostics.

Le rapport entre diabète et autres maladies

Le diabète peut entrainer plusieurs autres complications ou maladies, telles que la cécité, l’insuffisance rénale, l’amputation, le médecin explique le processus du lien entre le diabète et ses autres maladies. Il indique d’abord que par définition, le diabète est un excès du sucre, un taux du sucre circulant majoré, pouvant  entrainer une atteinte des vaisseaux, qui finissent par se boucher. Il y a essentiellement dans le diabète, atteinte des petits vaisseaux, qui sont les petites artères de la rétine,  cela va entrainer la cécité. La rétine  qui est une membrane formée par la terminaison du nerf otique dans le fond de l’œil et sur laquelle vient se former les images des objets provoquant les sensations lumineuses. D’où  l’importance d’éviter le diabète source de la cécité. En dehors de la cécité,  L’atteinte des artères du rein par un taux élevé du sucre peut conduire à cette maladie appelée l’insuffisance rénale. Et puis les diabétiques ont  également un risque de boucher leurs artères coronaires  donc de faire un infarctus deux à trois fois plus que les sujets non diabétiques, les accidents  vasculaires cérébraux, AVC, aussi les artères des jambes, il y a ici ce qu’on appelle l’artérite qui se bouche, entrainant des troubles infectieux, une plaie qui ne se cicatrice pas. Il s’ensuit l’imputation de la jambe. Toutes conséquences entrainées par le diabète, parce que l’insuline ne joue  plus correctement son rôle dans un corps qui est beaucoup rempli de graisses qui bougent à un rythme un peu plus lent. L’insuline qui n’est autre que la protéine hormonale hypoglycémiante produite par le pancréas. Son rôle est de permettre la mise en réserve, dans le foie ou dans les muscles, du sucre présent dans le sang.

Par ailleurs, l’on sait que les règles hygiéno-diététique et des exercices physiques peuvent compenser le diabète. Aussi la médecine préventive et le contrôle médicale quatre fois par an  peuvent-ils accompagner les objectifs poursuivis par cette journée mondiale du diabète, et surtout le thème de cette année qui est, rappelons-le : “Gardons un œil sur le diabète”.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse